publicité

La "manifestation sargasse" dégénère devant les grilles de la préfecture à Fort-de-France

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène ce samedi 9 juin à Fort-de-France. Des manifestants répondant à l'appel du mouvement politique "Moun" se sont rendus devant la préfecture. Ils ont lancé des sacs cabas d'algues sargasses et des bidons à travers les grilles de l'édifice.

Les manifestants ont lancé des sacs cabas d'algues sargasses et des bidons dans l'enceinte de la préfecture. © Fabienne Léonce
© Fabienne Léonce Les manifestants ont lancé des sacs cabas d'algues sargasses et des bidons dans l'enceinte de la préfecture.
  • Peggy Pinel-Féréol - Fabienne Léonce
  • Publié le , mis à jour le
Suite à la mobilisation à carrefour Génipa en mai dernier, cette fois c'est à la préfecture à Fort-de-France que les manifestants se sont dirigés ce samedi 9 juin. Ils ont lancé des sacs cabas d'algues sargasses et des bidons à travers les grilles de l'édifice.

L'appel du mouvement politique "Moun" avait été relayé sur les réseaux sociaux. On y voyait son président Olivier Berisson expliquer le sens à donner à la mobilisation dans les rues de Fort-de-Frane ce samedi 9 juin. 

"Une réponse à l'immobilisme des politiques", voilà le message que souhaitent faire passer les participants à cette mobilisation. 

"Les bidons symbolisent le nou bon épi sa"




La manifestation a rapidement tourné court après l'intervention des forces de l'ordre suite à l'interpellation de deux militants dans l'enceinte de la préfecture. 


(Re)voir le reportage de Fabienne Léonce et Guilhem Fraissinet. 
Reportage "Manifestation sargasse"
Les manifestants ont décidé de rester sur place jusqu'à la libération des deux personnes retenues par la police. 
Les forces de l'ordre sont intervenues et ont fait usage de gaz lacrymogène. © Fabienne Léonce
© Fabienne Léonce Les forces de l'ordre sont intervenues et ont fait usage de gaz lacrymogène.
Le rendez-vous était fixé à 14 heures à Desclieux à Fort-de-France. Après une cérémonie de "mise sous protection" avec un prêtre au mémorial gloriyé septamb 1870, le convoi est parti en direction de la préfecture.



Cette manifestation fait suite à celle qui avait été initiée par Kémi Séba en mai dernier à Carrefour Génipa à Ducos.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play