publicité

Les manifestations pour sauver l'hôpital commencent en Martinique avant l'arrivée des ministres

La semaine sera agitée avec l’arrivée des ministres en Martinique. Agitée surtout avec la mobilisation pour dénoncer la situation de l'hôpital public. D’où les trois jours de mobilisation mais le mouvement n’était pas très suivi ce lundi matin (11 juin 2018).

Dans le bourg de Case-Pilote, aucune voiture n’arbore un fanion ou un ruban rouge. © Laurie-Anne Virassamy
© Laurie-Anne Virassamy Dans le bourg de Case-Pilote, aucune voiture n’arbore un fanion ou un ruban rouge.
  • Laurie-Anne Virassamy
  • Publié le , mis à jour le
Le début de semaine sera agité avec l’arrivée ce lundi après-midi (11 juin 2018), des ministres en Martinique (Nicolas Hulot et Annick Girardin).Semaine agitée aussi avec la mobilisation pour dénoncer la situation du CHUM (Centre Hospitalier Universitaire de Martinique) qui présente des bâtiments dégradés et des comptes dans le rouge.

L’arrivée en janvier dernier de l’administration provisoire n’a pour l’instant pas fait bouger les lignes. D’où les trois jours de mobilisation mais le mouvement n’était pas très suivi. C’était le cas à Case-Pilote. Écoutez ce reportage. 

Enrobé CHU

Alors qu’en sera-t-il demain mardi 12 juin 2018, jour de grève générale. C’est en tout cas la volonté des organisateurs. Une manifestation est prévue à Fort-de-France. Le rendez-vous est donné à 9 heures à la Maison des Syndicats à Fort-de-France avec un défilé sur le boulevard du Général de Gaulle jusqu’à la préfecture. Le parcours dans les rues de Fort-de-France devrait être classique. 

Qui sera dans le cortège ? Verrons-nous beaucoup d’usagers, beaucoup de patients du CHU ? Rien n’est moins sûr. On devrait voir en masse les personnels des hôpitaux regroupés dans le collectif "CHUM Douvan Douvan", dans l'association "Sauvons la Santé en Martinique" ou encore dans les syndicats.

Les médecins libéraux s’associent aussi au mouvement. Ils ont décidé de ne pas ouvrir leur cabinet ce mardi. On devrait également voir des écharpes tricolores dans le cortège.

Dans un communiqué, l’association des maires demandait aux édiles de mettre en place des navettes pour permettre à leurs agents et à la population de se rendre sur les lieux du défilé. Les mairies qui seront au cœur d’une nouvelle journée d’action mercredi, ce sera journée ville morte. Les services municipaux seront fermés.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play