Marc Alie, figure emblématique de l’architecture martiniquaise, est décédé

société
marc Alie
L'architecte et artiste Martiniquais Marc Alie. ©CapFB(MJA)
Architecte, artiste, auteur compositeur, écrivain Marc Alie est décédé dimanche 8 novembre 2020 à l'âge de 76 ans. On lui doit notamment le centre administratif de l'ex-conseil général à Fort-de-France, les logements sociaux avec standing des hauts du port.
Né en 1944 à Naucelle dans le département de l'Aveyron, l'architecte Marc Alie a tiré sa révérence le dimanche 8 novembre 2020.

Les réalisations de Marc Alie sont importantes et impressionnantes. Il a conçu le bâtiment administratif de l’ex-conseil général à Fort-de-France (aujourd’hui CTM).

Après le terrible incendie qui a ravagé la 5e église du François en 1973, c’est l’architecte Marc Alie qui fut le concepteur du nouveau bâtiment construit en 1986. Un édifice aux formes avant-gardistes qui a suscité une incompréhension entre le professionnel et une partie du monde catholique notamment. 

Le 3 septembre 1994, une partie de l’édifice est endommagée à cause des vents de la tempête Debby. Le bâtiment n’est plus utilisable en l’état jusqu’à la reconstruction de l’église actuelle le 1er 2011.
 

Un touche-à-tout d’une grande dimension


Marc Alie était un artiste. Sa passion pour la musique remonte à sa période étudiante à Paris. Dans ce creuset culturel, il travaille avec  une autre passionnée, Marie-Josée qui deviendra son épouse. 

En 1965, il monte en Martinique  l’orchestre les "Cannibales". Le premier groupe avec Bernard Lapierre et Alfred Fantone a joué de la folk musique et du calipso. Cette époque était riche en créations avec une autre formation les "Coconuts" avec Jacky et José Alpha.

Marc Alie met fin à cette expérience musicale en 1974, à cause de ses activités professionnelles, sans abandonner pour autant la musique.

Le virus musical est prégnant, homme d’ouverture et très éclectique, il est le premier martiniquais, lors de la libération des ondes en 1981, a lancé une radio libre baptisée "La méduse".

Une antenne propre avec de la musique variée, il avait choisi d’être un acteur culturel ouvert au monde.
 

Architecte, musicien, mais aussi écrivain


Marc était aussi écrivain, il a publié plusieurs œuvres aux éditions Exbrayat ("Tout va si bien" en 1995 et "Dieu que j’étais belle" en 2001).
La présentation de son livre ebook "Une certaine victoire", résume une part de son génie et de sa discrétion.
 

Peuple de rebelles, ce n’est pas ta nature. Tu as toujours défendu l’opprimé, préféré la veuve et l’orphelin, choisi de dire “non” lorsque les autres disent “oui”. Tu t’es toujours senti du côté du plus faible, face au plus fort. Et, ainsi, tu as avancé, tu as progressé…


Il venait tout juste de valider la maquette de son dernier livre qui sortira bientot et intitulé "Les années savanes" qui raconte son enfance de Gondeau à Didier (des quartiers de la périphérie de Fort-de-France).

Membre de l'ordre des architectes depuis le 5 mai 1973, Marc Alie qui a façonné bon nombre de créations est décédé le dimanche 8 novembre 2020.