Mariage pour tous : la Barbade organisera un référendum

monde
Barbade gay pride
A Barbade, des membres de la communauté LGBTI manifestent contre les lois homophobes. ©telesurenglish
Le gouvernement de la Barbade tiendra un référendum pour autoriser, ou pas, le mariage pour tous. Pour l’instant, les lois barbadiennes interdisent tout rapport sexuel entre personnes du même sexe.
Le gouvernement de la Barbade se penche sur la création d’une loi pour reconnaitre des unions civiles entre personnes du même sexe. C’est l’étape initiale avant un référendum pour autoriser, ou pas, le mariage pour tous. Il s’agira d’un referendum exécutoire.

Ces initiatives ont été annoncées par le gouverneur général lors de son discours au parlement de Barbade le mardi 15 septembre 2020.

La communauté gay de Barbade reste perplexe par cette annonce car selon les lois actuellement en vigueur, les rapports intimes entre personnes du même sexe sont un crime. Les coupables encourent la perpétuité même si les rapports ont lieu dans des domiciles privés.  
Adoptées en 1992, n’importe quel membre du public peut dénoncer des activités présumées ou imaginées d’un couple homosexuel.

On veut autoriser les unions civiles mais tout ce qui concerne la vie intime des membres de la communauté LGBTI est interdite et criminelle? Il faut aller plus loin.

Alexa Hoffmann, activiste et membre de la communauté LGBTI de Barbade

Barbade Alexa Hoffmann
Alexa Hoffmann, activiste et membre de la communauté LGBTI de Barbade. ©barbadostt
L’opposition barbadienne estime que cette initiative sera adoptée uniquement pour pacifier la communauté internationale qui, depuis des années, dénonce les lois homophobes.

Peu importe ce que les Américains veulent. Peu importe ce que les Européens veulent. Nous sommes à Barbade et ici on a des valeurs. On ne va pas nous imposer cette législation parce qu'untel veut câliner et faire des bisous à son petit ami en centre-ville.

Sénateur de l’opposition Caswell Franklyn.

Barbade senateur Caswell Franklyn
Sénateur de l'opposition barbadienne, Caswell Franklyn. ©barbadostt
Les pasteurs et les prêtres de la Barbade s'opposent à la reconnaissance des droits aux homosexuels. Changer les lois et les mentalités reste une opération délicate à Barbade.
MIA MOTTLEY PREMIER MINISTRE DE BARBADE
Mia Mottley Premier Ministre de Barbade. ©bgis
Le Premier ministre Mia Mottley défend les droits des homosexuels. Pour tenter de la destabiliser pendant la campagne électorale de 2018, ses opposants ont adopté une stratégie inédite. ils ont exigé qu'elle rendre publique sa propre orientation sexuelle.

Le premier n'a pas donné suite à cette demande. Cela ne l'a pas empêché de gagner toutes les circonscriptions aux élections.

Le référendum envisagé sur le mariage pour tous,  constitue une révolution dans ce pays fortement imprégné de culture catholique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live