martinique
info locale

Marius Cultier, 32 ans depuis son décès

musique
Marius Cultier
Marius Cultier, l'un des pianistes martiniquais les plus doués de sa génération (1942-1985) ©collection privée
Le 23 décembre 1985 s’éteignait le talentueux pianiste martiniquais Marius Cultier. Un artiste à multiples facettes, l’un dit-on, des plus doués de sa génération. 32 ans plus tard, il est encore bien présent dans les mémoires. 
Parti à seulement 43 ans en pleine force de l’âge, Marius Cultier est sans doute l’un des plus talentueux pianistes de sa génération. Aujourd'hui il aurait eu 75 ans, et il aurait sans doute continué à bercer le public martiniquais de ses mélodies.

L’homme affectionnait la biguine, la Mazurka, le jazz ainsi que le "latino". Pianiste autodidacte doué d’un exceptionnel talent, Marius Cultier est né aux Terres Sainville le 23 avril 1942. Très tôt, il fait montre de ses talents en dirigeant l’orchestre de l’ancien O.R.T.F. Il anime le punch en musique, une émission très populaire et appréciée du grand public. En 1963, il remporte le prix de "L’international Piano Contest" à Porto Rico.

Un univers musical de dimension internationale


À seulement 21 ans, Marius Cultier a déjà produit une dizaine de disques vendus à des centaines d’exemplaires dans toute la Caraïbe. En 1967, il parcourt le Canada, est présent à l’Exposition Universelle au Canada pour quelques jours. Au cours de ses voyages aux États-Unis et en Europe, il rencontre notamment Miles DAVIS, Dionne Warwck ou Stevie Wonder. Il se produit également au Palais des Congrès et à l’Olympia en France avant de revenir en Martinique après dix ans d’absence.

Musicien complet il chantait, il jouait de la guitare, de la contrebasse et de la batterie, auteur-compositeur et interprète Marius Cultier est le compositeur du bijou musical "Concerto pour la fleur et l’oiseau", l’interprète de "Dachin lan" (Ka bouilli gloudou gloudou).

À l’instar d’autres grands comme Mona, Mano Cesaire ou Loulou Boislaville, veillons à ce qu’ils ne tombent pas dans l’oubli.

(Re)voir le reportage de Dominique Legros diffusé sur Martinique 1ère en 2015 : 
©martinique
Ainsi, sa fille Laini Cultier et sa soeur ont créé cette année l’Association "Marius CULTIER Memoire" afin "de ranimer la mémoire de l’artiste". Un site internet et une page Facebook retrace également le parcours de Marius Cultier.
De plus, toujours selon sa fille, "un projet de film qui devrait être tourné en Martinique, au Canada, aux USA et en Europe est en cours".

Écoutez Laini Cultier, vice-présidente de l’Association "Marius CULTIER Memoire" : 

Interview Laini Cultier

Publicité