Marius Cultier, 33 ans déjà 

musique
Marius Cultier
Marius Cultier, l'un des pianistes martiniquais les plus doués de sa génération (1942-1985) ©collection privée
Le 23 décembre 1985, le pianiste martiniquais, Marius Cultier, tirait sa révérence. Natif du quartier, les Terres Sainville, à Fort-de-France Marius Cultier est décédé à l'âge de 43 ans. Il a laissé un patrimoine musical qui se transmet et qui inspire bon nombre de pianistes de nos jours. 
Cet autodidacte, orphelin de père et de mère a tracé son chemin, pour devenir un auteur-compositeur-interprète-arrangeur talentueux et reconnu.
Les anciens gardent en mémoire l’émission quotidienne "punch en musique" sur les antennes de l’ORTF. Marius au piano, valorisait l’art vivant et la musique patrimoniale. D’autres plus jeunes se souviennent de ses prestations à la "Bananeraie", au "Hilton », à la "Grange", à  "l’impératrice", à la "Bohème", au "Blenac", sur la scène des institutions culturelles de Fort-de-France "CMAC et SERMAC) ou sa dernière apparition radiodiffusée "Carrefour"
 

Une dimension internationale


Jean Trudo, le vice-président de l'association "Marius Cultier Mémoire" fait l’éloge de sa carrière internationale. "Marius Cultier a côtoyé les plus grandes vedettes : Miles Davis, Robert Charlebois, Mac Coy Tyner, Steevy Wonder, Chick Corea, Thelenious Monk, Mongo Santamaria. Marius Cultier était un visionnaire et il a contribué à la reconnaissance de la musique Martiniquaise sur le plan international".

À 16 ans, il remporte le premier prix du piano contest à Porto-Rico (1958).  À 20 ans, Marius Cultier a enregistré une dizaine de disques vendus à des centaines de milliers d’exemplaires, aussi bien dans la caraïbe, qu’en Afrique, au Canada et en France hexagonale. 
On retiendra également que Marius Cultier, pianiste-compositeur de renommée internationale dans les années 70, a été le chef de file de toute une génération de pianistes dont Mario Canonge. La diva Martiniquaise, Jocelyne Berouard, au début de sa carrière interprete une de ses chansons : "concerto pour la fleur et l’oiseau". 


Valoriser son oeuvre musicale
 

L’association Marius Cultier Mémoire a été créée en juillet 2017, à l’initiative d’Ayule et de Laini Cultier ses filles. Elle a pour but de valoriser, de promouvoir l’œuvre musicale et la mémoire de Marius Cultier.
33 ans après son décès, le compositeur de "Missie sirop", de "Ouelele", de "Diamant" ou encore "qui coulè manman-ou ?" a laissé un patrimoine musical qui se transmet. Il a été le précurseur  de la biguine Jazz.