martinique
info locale

Le marronnage maritime, moment méconnu

histoire
ouvrage Georges B. Mauvois
Les marrons de la mer, dernier livre posthume de Georges B. Mauvois. ©J-M.P.
Il a été question de la résistance à l’esclavage dans l’émission de la radio "Face à la 1ère" ce dimanche 4 mars avec Marie-Elise Mauvois et Marie-Denise Grangenois.
L’œuvre de l’historien Georges Bernard Mauvois, surnommé Ti Jo (1949-2011) a été largement évoquée par celle qui a partagé sa vie, Marie-Elise Mauvois. Elle était accompagnée de Marie-Denise Grangenois, membre du comité Ti Jo Mauvois. Ce collectif organise chaque année depuis 2016 un jeu-concours destiné à connaître l’histoire de la Martinique.


Cette année, 450 élèves de collèges et de lycées ainsi que 30 adultes ont répondu à 10 questions élaborées à partir d’un recueil documentaire. Le thème retenu a été "L’habitation". Les récompenses seront remises aux lauréats le 19 mai prochain.



L’autre temps fort de l’émission a été la présentation du dernier livre posthume de Georges B. Mauvois, Les marrons de la mer. Évasions d’esclaves de la Martinique vers les îles de la Caraïbe (1833-1848) publié aux Éditions Karthala. En 1833, quinze ans avant la France, la Grande-Bretagne abolit l’esclavage.

Ce qui entraîne un appel d’air et l’arrivée massive d’esclaves ou de noirs marron de Guadeloupe et de Martinique vers Sainte-Lucie, Dominique, Antigue, et même Saint-Vincent ou Trinidad. Un épisode méconnu chez nous replacé dans son contexte par Marie-Denise Grangenois.


Quelle était la motivation de Georges Bernard Mauvois pour se pencher sur ce moment méconnu de notre histoire ? La réponse Marie-Elise Mauvois.


Face à la 1ère" est une émission politique hebdomadaire proposée par la rédaction radio de Martinique La 1ère. Elle est diffusée en direct sur notre site internet, le vendredi à 14 heures et en radio le dimanche à 12 heures. Ce programme est disponible en podcast sur notre site internet.
Publicité