La Martinique peine à gérer la violence par armes à feu

violence
Violence
Opération de sécurisation dans l'agglomération de Fort-de-France ©Martinique la 1ère
Des braquages avec violence, des vols sous la menace d'armes à feu, ce quotidien semble s'installer en Martinique. Le 7 juillet dernier, un jeune de 19 ans a perdu la vie parce qu'il a refusé de donner sa moto à deux individus. Dans le contexte actuel, les étrangers sont stigmatisés.
Son meurtre a bouleversé la Martinique le 7 juillet dernier. Dylan n'avait que 19 ans. Il circulait sur sa moto lorsqu'il a été abordé par deux individus. Ces derniers l'ont abattu pour lui voler sa moto.  

Depuis quelques semaines, des faits de braquages avec violence, des vols sous la menace d'arme à feu sont régulièrement rapportés. Ils seraient selon certains témoins, commis par des personnes venant des îles voisines. Mais pour l'heure, les preuves manquent.

(Re)voir l'enquête de Jannick Dulio et de Stéphane Petit-Frère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live