publicité

La Martinique se modernise grâce au fonds européen de développement régional (FEDER) 

L'extension de l'aéroport, la reconstruction du lycée Schoelcher ou le soutien à l'hôtellerie, autant de projets entamés grâce à la contribution du fonds européen de développement régional (FEDER), l'un des dispositifs dont bénéficie la Martinique.

(En haut), l'extension de l'aéroport au Lamentin, les écoles de Rivière-Salée.
(En bas), le chantier du lycée Schoelcher à Fort-de-France et le nouvel hôtel au Diamant. © CTM
© CTM (En haut), l'extension de l'aéroport au Lamentin, les écoles de Rivière-Salée. (En bas), le chantier du lycée Schoelcher à Fort-de-France et le nouvel hôtel au Diamant.
  • Martinique l ère
  • Publié le , mis à jour le
Les États membres de l’Union européenne ont adopté en 2010 la stratégie Europe 2020 "pour une croissance intelligente, durable et inclusive". Toutes les politiques européennes doivent participer à cette stratégie, avec un budget de 960 milliards d’euros pour la période 2014-2020.

"Pour une plus grande efficacité", l’Union européenne a délégué trois de ses politiques aux États-membres :
La politique de cohésion économique, sociale et territoriale,
La politique de développement rural,
La politique des affaires maritimes et de la pêche.
Ces trois politiques sont financées par les "fonds européens structurels et d’investissement" (FESI).

Parmi eux, le fonds européen de développement régional (FEDER), qui a pour vocation de renforcer la cohésion économique et sociale dans l’Union européenne en corrigeant les déséquilibres entre ses régions.
 

Les aides se déclinent en périodes de programmation


Dans le contexte national de décentralisation, la gestion du FEDER est confiée aux conseils régionaux (à la Collectivité Territoriale, en Martinique). Chaque Collectivité est ainsi l’autorité de gestion d’un programme FEDER.

La Martinique obtient des aides pour la période 2014-2020 afin de contribuer au financement de quelques projets emblématiques.
 

Les projets en cours ou achevés


Reconstruction du lycée Schoelcher  aux normes parasismiques : coût total : 42,4 M€ dont 18 M€ de l'Union européenne.

Modernisation et extension des installations et des infrastructures de l’aéroport : coût total : 63,2 M€ dont 19 M€ de l'Union européenne.

Reconstruction de l'hôtel "Diamant les Bains" : coût total : 1 M€  dont 600 000 €  de l'Union européenne.

Renforcement parasismique des écoles A et B de Rivière Salée et construction d’une école de transit : coût total : 4,5 M€ dont 1,4 M€ de l'Union européenne.

Maîtrise de la consommation d'énergie de la Marina du Marin : coût total : 1,3 M€ dont 0,48 M€ de l'Union européenne.

Que l'on soit pour ou contre l'Europe dans sa forme actuelle, ces quelques exemples prouvent l'importance des fonds européens dans le quotidien des habitants de Martinique. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play