martinique
info locale

Les mesures annoncées par le gouvernement sont "en deçà de l'attente" du personnel des hôpitaux en Martinique

hôpital
Personnel hôpital
Une partie du personnel de l'hôpital Pierre Zobda-Quitrman à Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
Primes, hausse du budget, reprise partielle de la dette... Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public. Ces mesures sont "en deçà de l'attente", selon le personnel des hôpitaux publics en Martinique.
Les grandes lignes du plan d’urgence en faveur de ces établissements de santé ont été dévoilées ce mercredi matin (20 novembre 2019). "Reprise d’un tiers de la dette de l’ensemble des établissements de santé, hausse du budget qui leurs sont alloués et primes pour les soignants d’îles de France". Ce sont les principales mesures annoncées par le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre de la santé Agnès Buzin. En ce qui concerne le Centre Hospitalier Universitaire de Martinique (CHUM), on ne sait pas encore exactement comment se traduira le coup de pouce du gouvernement, mais Jean Luc Fanon du collectif CHUM Douvan Douvan précise déjà que si "le geste a le mérite d’exister, mais il n’est pas assez fort". 

Docteur Jean-Luc Fanon

Un "plan d'urgence", huit mois après le début d'un mouvement social inédit. Le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ont dévoilé, mercredi 20 novembre 2019, des mesures d'urgence face à la crise des hôpitaux publics.

La ministre de la Santé a notamment annoncé une prime de 800 euros net pour 40 000 infirmiers et aides-soignants vivant à Paris et en petite couronne, et gagnant moins de 1 900 euros par mois. Quant au Premier ministre, il a proposé une hausse de 1,5 milliard d'euros du budget des hôpitaux, sur les trois prochaines années. 
Publicité