publicité

Meurtre de Jessica : le suspect encourt la réclusion criminelle à perpétuité

Le procureur de la République a donné les détails sur la mort atroce de Jessica Gabriel, dimanche dernier à Rivière Pilote. Le suspect, originaire du Lamentin, lui a tranché la carotide.

La scène de crime à Rivière-Pilote (21 janvier 2018) © Martinique La 1ère
© Martinique La 1ère La scène de crime à Rivière-Pilote (21 janvier 2018)
  • Martinique La1ère
  • Publié le , mis à jour le
Dimanche matin (21 janvier 2018), peu avant 3 heures, les gendarmes sont alertés par une jeune fille de 15 ans, déclare Renaud Gaudeul, le procureur de la République. Elle indique qu'elle vient de découvrir le corps sans vie de sa mère. Les secours arrivés rapidement sur les lieux, constatent le décès de Jessica Gabriel, une assistante maternelle de 41 ans.

"L'examen externe a permis de déterminer qu'elle avait été atteinte de plusieurs coups de couteau (...) Six plaies dont quatre profondes au niveau du cou, des cervicales et du visage. L'une de ses plaies ayant transpercé la carotide", explique le procureur. L'autopsie prévue jeudi prochain précisera l'origine de la mort. 

Un drame atroce


Selon l'enquête, les faits se sont précipités. Au cours de la soirée, le compagnon qui était en cours de séparation avec cette femme, s'est rendu à son domicile à Rivière-Pilote, manifestement pour tenter de dialoguer sur les raisons de cette séparation.

"Par la suite, il aurait été évincé par la maman mais serait revenu plus tard dans la nuit et se serait rendu dans la chambre de cette jeune fille. Elle aurait crié pour que sa maman intervienne. La maman a tenté de faire appel aux forces de l'ordre et c'est alors que l'homme semble avoir porté les coups de couteau", indique le procureur. Après son forfait, l'auteur des faits se dirige vers le Diamant où il sera interpellé sans résistance.

Un suspect déjà condamné pour violences


L'auteur des faits est un ouvrier agricole de 36 ans, originaire du Lamentin. Il avait noué une liaison avec la victime en 2016 qui s'était achevée en décembre 2017. Son casier judiciaire porte la trace d’une condamnation en 2011 pour des faits de menaces de mort réitérées au détriment d'une précédente compagne.

À l’issue de sa garde à vue, qui a duré  48 heures, le suspect a été présenté ce mardi matin (23 janvier 2018), à un magistrat instructeur au palais de justice de Fort-de-France. Il est mis en examen pour homicide volontaire, aggravé par un autre crime que le procureur ne précise pas. L'auteur des faits, qui a avoué, a été placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos. Il encourt la peine de réclusion criminelle à perpétuité, annonce Renaud Gaudeul.

1 516 726 712

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play