Mieux manger et faire du sport, pour lutter contre l'obésité en Martinique

obésité
Obésité
©Martinique la1ere
Mercredi 4 mars 2020, c'était la journée mondiale de lutte contre l’obésité, une maladie qui ne cesse de gagner du terrain en Martinique. 2 enfants sur 5 sont en surpoids et 60% des adultes sont atteints par cette pathologie, avec les risques que cela comporte, mais il n'y a pas de fatalité.
La journée mondiale de lutte contre l'obésité c'était mercredi 4 mars 2020. Près de 28% des plus de 16 ans sont obèses en Martinique d'après les derniers chiffres officiels. En cause, des menus trop sucrés ou trop salés et visiblement, les habitudes ont la dent dure, même si l'offre est de plus en plus diversifiée à l'heure du déjeuner.

Alors précisément, que mettons-nous dans nos assiettes ? 
(Re)voir le reportage d'Aurélie Treuil et de Sangha Fagour.

Une nutrition satisfaisante à tous les âges de la vie contribue à la préservation d’un bon état de santé. À l’inverse, une nutrition inadaptée, au sens où elle s’éloigne des recommandations qui sont définies par les groupes d’experts scientifiques, est un facteur de risque des principales maladies chroniques dont souffre la population française en ce début de 21ème siècle : obésité, maladies cardiovasculaires, cancers, diabète de type 2 ou dénutrition.   (Programme national nutrition santé 2019 - 2023)

Le centre de la Valériane (à Trinité) accueille depuis 1994, des personnes souffrant d'obésité, afin de leur permettre de retrouver un équilibre alimentaire et une nouvelle hygiène de vie. Cela passe notamment par des activités physiques.

(Re)voir le reportage de Maurice Violton et Marco Calmo.
Les bénéfices de l’exercice régulier d’une activité physique et sportive sont aujourd’hui pleinement reconnus. L'activité physique permet en effet de réduire aussi le risque de contracter un grand nombre de maladies transmissibles et donc de préserver le capital santé de chacun(e).