Le militaire qui voulait tuer sa femme et son beau-fils était sous l'effet de l'alcool

faits divers
Maison du drame
La maison du drame à Acajou au Lamentin. ©Marc-François Calmo
Un caporal-chef de 43 ans, est présenté au palais de justice de Fort-de-France dimanche après-midi (10 mai 2020). Il est accusé de tentative d'homicide sur sa femme et son beau-fils de 13 ans.
Entendu une première fois par les policiers, quelques heures après les faits, le mis en cause, un militaire de 43 ans, né dans l'Aisne, caporal-chef au régiment du service militaire adapté de la Martinique (RSMA) dit qu'il ne se souvient de rien. Les enquêteurs lui laissent le temps de retrouver ses esprits car ils ont la certitude qu'il était sous l'effet de l'alcool ce soir-là.

Vendredi soir (8 mai 2020), aux environs de 23h30, la quiétude de cette résidence du quartier Acajou au Lamentin est troublée par des cris horribles. Un homme et sa femme se disputent.
L'homme est hors de lui, il s'empare d'un coutelas et la frappe en présence des 4 enfants de la famille.

La femme tente de se cacher chez un voisin. "Je vais te tuer", hurle l'assaillant qui traverse toute la maison du voisin en cassant presque tout sur son passage. Il s'en prend ensuite à son beau-fils de 13 ans qui défendait sa mère. "Il voulait tuer le gosse", révèle sur un ton d'angoisse un autre voisin.

Ce sont finalement d'autres voisins courageux qui maîtrisent le mis en cause, comme ils l'ont raconté dans notre journal télévisé de samedi soir (9 mai 2020).

Les disputes étaient fréquentes au sein du couple.
(Les voisins)


Sévèrement blessée aux mains en voulant éviter les coups de coutelas, l'épouse, âgée de 31 ans, a subi une intervention chirurgicale, quelques heures après les faits. Entendue à son tour à l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France, elle fait à peu près le même récit aux policiers. "Les disputes étaient fréquentes au sein du couple", ajoutent les voisins les plus proches.

Le garçon de 13 ans qui a eu la frayeur que l'on peut imaginer lorsque votre beau-père vous coure après avec un coutelas, ne cesse de remercier ses voisins pour leur intervention. Il soigne une fracture au bras. Un autre enfant de 11 ans, est pris en charge pour le choc émotionnel dont il a été victime.

Le couple serait en Martinique depuis près de deux ans. Il forme une famille avec 4 enfants. Les deux premiers sont nés d'une première relation de l'épouse, et les plus jeunes sont issus du mariage avec le militaire.

Le mari est mis en examen pour double tentative d’homicide volontaire et violence volontaire sans ITT sur les 3 autres mineurs. Il est placé au centre pénitentiaire de Ducos depuis dimanche (10 mai 2020).