Mises en examen de trois individus passibles de la cour d'assises pour tentative de meurtres à Saint-Esprit en février 2020

justice
Palais de Justice
Palais de Justice de Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
La section de recherches et l'antenne du GIGN de Fort-de-France ont d'identifié les auteurs présumés de tentative de meurtres qui se sont déroulés le 15 février 2020 à Saint-Esprit. Les trois mis en examen sont passibles de la cour d'assises et encourent 30 ans de réclusion criminelle.
Le samedi 15 février 2020 vers 23h00, les gendarmes de la compagnie du Marin étaient avisés de plusieurs coups de feu tirés sur la place des fêtes de Saint Esprit et de l'existence de trois blessés par balle.

A leur arrivée sur place, ils constataient la fuite d'un véhicule dont ils relevaient immédiatement les éléments d'identification.
 
L'un des blessés, âgé de 29 ans, était acheminé en urgence au CHU La Meynard dans un état grave.

Condamné à plusieurs reprises pour des faits de violences avec arme, il présentait deux impacts de balle, au torse et aux fesses, et était lui-même trouvé porteur de deux cartouches de calibre 12 non percutées.
 
Les techniciens d'identification criminelle relevaient par ailleurs la présence d'un étui et de deux cagoules sur le lieu des faits.
 
Le parquet saisissait la Section de Recherches de Fort de France d'une enquête pour tentative de meurtres puis ouvrait une information judiciaire.
 

Des individus connus par la justice


Les investigations réalisées permettaient de faire le lien avec une première scène de violences avec armes, survenue la veille sur la place des fêtes de Saint Esprit, impliquant la victime, elle-même violente et armée, et un autre individu de 29 ans, également très défavorablement connu de la justice.

Cet individu était désigné par plusieurs témoins comme étant l'auteur de la tentative de meurtres du 15 février 2020.

L'enquête mettait également au jour la participation armée d'un complice de 22 ans.

En l'état actuel des investigations, il apparaissait qu'un conflit ancien opposait manifestement les protagonistes de cette affaire et plusieurs tirs par arme à feu les impliquant tour à tour étaient recensés par les enquêteurs durant les jours précédant le 15 février.
 
Après plusieurs semaines d'intenses recherches et de surveillances, l'individu identifié comme étant l'auteur principal de la tentative de meurtre de Saint Esprit a été interpellé sur commission rogatoire par les militaires de l'antenne GIGN (groupement d'intervention de la gendarmerie nationale) et de la Section de Recherches le 24 mai 2020 en fin d'après-midi, à La Trinité, dans une résidence hôtelière où il avait loué un logement sous une fausse identité.

Il a été présenté au juge d'instruction à l'issue de sa garde à vue, mis en examen pour tentative de meurtres, détention d'arme de catégorie B, violences avec arme et placé en détention provisoire.

Son complice présumé a également été déféré, mis en examen et incarcéré des mêmes chefs.

Enfin, la victime principale des faits du 15 février a elle-même été placée en garde à vue des chefs de tentative de meurtre, mise en examen et incarcérée.
 
Le procureur de la République, Renaud Gaudeul précise que les trois mis en examen sont passibles de la Cour d'assises et encourent une peine de 30 ans de réclusion criminelle.