martinique
info locale

Mission locale du sud : l'une des deux cadres réintégrée

polémique
Licenciements Mission locale
Maeva Largen (à gauche) et Gladys Jaquens, les deux cadres mises à pied sans solde ©Martinique 1ère
En décembre 2016, deux cadres de la mission locale de l’Espace Sud avaient été mis à pied puis licencié pour harcèlement moral à l'encontre d'une contractuelle. Nouveau rebondissement dans cette affaire, l'inspection du travail a invalidé le licenciement de Gladys Jacquens.
Gladys Jacquens pourra réintégrer son poste de cadre au sein de la mission locale de l'Espace Sud. Nous l'évoquions en décembre dernier; deux cadres de la mission locale de l’Espace Sud, deux femmes, Gladys Jacquens et Maeva Largen, avaient été mises à pied puis licenciées pour harcèlement moral à l'encontre d'une contractuelle.
De son côté, Josiane Pinville, la présidente de la structure, considérait qu'il s'agissait d'une "polémique stérile".

L'inspection du travail invalide le licenciement

Cette semaine, Gladys Jacquens a reçu un courrier de l’inspection du travail qui après enquête, a considéré que les reproches justifiant son licenciement n'étaient pas démontrés. Elle pourra donc réintégrer son poste. Pour Maeva Largen, les choses sont différentes. La jeune femme devrait porter l'affaire devant les Prud'hommes. 

(Re)voir le reportage de Fabienne Léonce et Thierry Maisonneuve : 
Gladys Jacquens a reçu un courrier de l'inspection du travail qui invalide son licenciement. ©martinique

Publicité