Mobilisation des chauffeurs de bus de la CFTU : les PME s'essoufflent

social
Conflit CFTU : les PME tirent la sonnette d'alarme
Découragés par les blocages, les clients se font rares dans les magasins ©Martinique la 1 ère
Les petites et moyennes entreprises et les artisans voient leurs chiffres d'affaires fondre à vue d'oeil depuis le 18 décembre 2019, date du début du conflit des chauffeurs de bus de la CFTU. Certains redoutent la fermeture de leur établissement. Ils en appellent à la raison.
Les marchandises en souffrance au grand port maritime, les clients découragés par les embouteillages amplifiés par les blocages et le chiffre d'affaire des PME (Petites et Moyennes Entreprises), diminue au fil des jours.

Certains patrons de PME voient leur entreprise se fragiliser après près de dix jours de conflit entre l'intersyndicale de la CFTU et Martinique Transports. 

Voyez ce reportage de Christelle Sivatte et Eddy Bellerose.
De leur côté les artisans ont du mal à honorer les commandes. Ralentis par les opérations molokoy, certains passent plus de temps dans leur voiture que chez leurs clients.
A l'heure des comptes, ils en appellent à la raison.