publicité

La mobilisation pour les contrats aidés prend de l'ampleur dans les rues de Fort-de-France

Une vraie démonstration de force ce lundi 25 septembre dans les rues de Fort-de-France. Parents d'élèves,  lycéens mais aussi les maires de Martinique sont venus rejoindre les syndicats et enseignants qui depuis trois semaines demandent  l'emploi des contrats aidés.

Forte mobilisation en faveur des contrats aidés ce lundi 25 septembre à Fort-de-France. © D. Lordinot
© D. Lordinot Forte mobilisation en faveur des contrats aidés ce lundi 25 septembre à Fort-de-France.
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le , mis à jour le
Près de 1800 personnes ont  battu le pavé ce lundi 25 septembre dans les rues de Fort-de-France en scandant "Macron t'es foutu, les fainéants sont dans la rue".


Les rangs se sont étoffés


Pour cette troisième semaine de mobilisation pour les contrats aidés, plusieurs municipalités ont observé une journée "ville morte" ce lundi 25 septembre. Un appel avait été lancé par l'association de maires. Collèges, crèches, services municipaux sont fermés. Parents d'élèves, agents municipaux, salariés du privé mais aussi les lycéens ont rejoint les enseignants et les syndicats mobilisés depuis plusieurs jours. Le maintien des 3000 emplois aidés, c'est la revendication principale de l'unité syndicale et associative contre la suppression des contrats aidés. 

Vidéo de la mobilisation dans les rues de Fort-de-France 
Contrats aidés
Les associations sont fortement concernées par les emplois aidés. Une réduction des contrats impactera les activités.  
(Re)voir le reportage de Delphine Bez Stéphane Petit-Frère
CONTRATS




Sur le même thème

  • social

    Les employées de Jikaélé ne sont pas payées

    Les employées de l’association Jikaélé sont toujours en attente de leurs salaires du mois d’août dernier. La structure spécialisée dans l'organisation de centres de loisirs et séjours de vacances est en difficulté depuis plusieurs mois.

  • social

    Les services des impôts sont en grève

    Les agents du syndicat Solidaires Finances Publiques section Martinique sont mobilisés depuis ce jeudi matin (23 novembre). Un mouvement national pour dénoncer les dégradations de leurs conditions de travail. 

  • social

    Les syndicats de la CTM dénoncent les mauvaises conditions de travail

    Plusieurs organisations syndicales de la Collectivité Territoriale de Martinique, ont adressé un courrier au président de l'exécutif pour lui signifier leur préavis de grève illimité à partir du lundi 27 novembre. Ils dénoncent la dégradation des conditions de travail au sein de la structure.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play