Montagne Pelée : activité sismique en baisse, 49 séismes de faible intensité enregistrés en une semaine

catastrophes naturelles
La montagne Pelée
Le volcan de la montagne Pelée (Martinique). ©Martinique la 1ère

La sismicité d’origine volcanique a diminué au cours de la semaine (16 avril-23 avril 2021). L’OVSM (l'observatoire volcanologique et sismologique de la  Martinique) a enregistré 49 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure à 1.1 contre 85 la semaine précédente.

Entre le 16 avril 2021 à 16 heures (UTC) et le 23 avril 2021 à 16 heures (UTC), l’OVSM l'observatoire volcanologique et sismologique  de la Martinique a enregistré au moins 49 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure à 1.1. La semaine précédente l'observatoire avait recensé 85 séismes.

Pour cette semaine du 16 au 23 avril 2021, les séismes ont été localisés à l’intérieur de l’édifice volcanique entre 3.0 km sous le niveau de la mer et 0.1 km au-dessus du niveau de la mer. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population. 

Vigilance jaune maintenue

 

Cette sismicité superficielle de type volcano-tectonique est associée à de la micro-fracturation dans l’édifice volcanique. Le taux de sismicité d’origine volcanique enregistré est supérieur au niveau de base moyen enregistré entre les mois de janvier 2015 et avril 2019. Une zone principale de végétation fortement dégradée, brunie, et morte, est toujours observée sur le flanc sud-ouest de la Montagne Pelée, entre la haute rivière Claire et la rivière Chaude, audessus de leur confluence.

Dans son communiqué, l'observatoire volcanologique et sismologique  de la Martinique précise que cette dégradation de la végétation est associée à la présence d’un dégazage diffus et passif de dioxyde de carbone (CO2, un gaz inodore et incolore), à partir du sol, avec des concentrations supérieures au niveau de base.

Pour l'OVSM, ces observations reflètent la dynamique des processus d’origine magmatique et hydrothermale à la Montagne Pelée en cohérence avec son regain d’activité depuis novembre 2020. Le niveau d’alerte reste en vigilance jaune.