publicité

Mort de Mehdy à Rivière-Pilote : le chauffeur est mis en examen pour homicide involontaire

À l'issue de sa garde à vue, le chauffeur du bus scolaire dont lequel est mort le jeune Medhy à Rivière-Pilote, a été mis en examen (jeudi 4 octobre 2018), pour homicide involontaire et laissé en liberté. L'enquête se poursuit pour mieux comprendre le déroulement de ce drame.

Le petit Medhy retrouvé mort dans le bus scolaire (mardi 3 octobre 2018) à Rivière-Pilote. © W.Zebina
© W.Zebina Le petit Medhy retrouvé mort dans le bus scolaire (mardi 3 octobre 2018) à Rivière-Pilote.
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le
Le conducteur du bus, âgé de 45 ans, qui avait pris en charge (mardi 3 octobre), le petit Medhy (2 ans et 10 mois), a été mis en examen jeudi après-midi (4 octobre 2018), pour homicide involontaire mais laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Aucune trace d'alcool ou de drogue n'a été relevé dans son sang.

Ne plus se retrouver face à ce type de drame (Renaud Gaudeul, procureur de la République)

"La volonté du parquet est d'aller au fond des choses et non pas rester à la surface", confirme Renaud Gaudeul, le procureur de la République de Fort-de-France. "Pour deux raisons, d'abord pour la famille à qui il convient d'apporter des éléments d'explications, même s'il n'y aura jamais d'explications satisfaisantes. Deuxième raison, pour l'avenir, pour ne plus se retrouver face à ce type de drame", explique Renaud Gaudeul.

La mort de cet enfant bouleverse la Martinique et au-delà, puisque cette information a même fait l'ouverture du journal de 20 heures de France 2 (jeudi 4 octobre 2018).
 

La température dans le véhicule était de 35°


Mardi matin (3 octobre 2018), Medhy, un garçon de 2 ans et 10 mois, devait être déposé devant son école maternelle à Josseaud (Rivière-Pilote). Son corps a été découvert dans le bus scolaire dans l'après-midi sur un parking du bourg de la commune, par le chauffeur qui l'avait pris en charge 7 heures plus tôt. Le chauffeur a alerté les secours mais il était tard car la température dans le véhicule était de 35° ce jour là.
 

Quelles sont les obligations des chauffeurs de car ?


C'est étonnant mais il n'y a aucune obligation légale pour le chauffeur de faire le tour de son véhicule lorsqu'il a terminé son trajet, mais en pratique la plupart des contrats passés entre les collectivités territoriales et les entreprises de transports imposent cette vérification.

Contrairement à ce pensent nombre de commentateurs sur les réseaux sociaux, la présence d'un accompagnateur adulte n'est pas obligatoire, même pour les maternelles. Ce sont les écoles et les municipalités qui décident. 1 538 707 727

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play