Myriam Maizeroi-Eugène produit des fleurs locales à côté du canal des esclaves à Fonds-Saint-Denis

vie locale
Horticultrice à Fonds-Saint-Denis ©Martinique la 1ère
Dans notre rubrique Fondok à Fonds-Saint-Denis, voici l'histoire attachante de Myriam Maizeroi-Eugène. Elle s'est formée pour garder une exploitation agricole dans le giron de la famille.

À Fonds-Saint-Denis notre rubrique Fondok, s'arrête chez Myriam Maizeroi-Eugène. Cela fait 20 ans que cette horticultrice fait pousser des fleurs locales à côté du canal des esclaves.

Elle a travaillé pendant six ans dans différents services administratifs "avant d’être appelé par la nature comme elle aime le préciser".

Myriam Maizeroi-Eugène
Myriam Maizeroi-Eugène, horticultrice à Fonds-Saint-Denis. ©Martinique la 1ère

Cette petite fille d’horticulteur ne voulait pas voir l’exploitation de son grand-père disparaître ou changer de famille. Elle a donc décidé de se former pour reprendre le flambeau.

Aujourd’hui, elle s’épanouit en faisant pousser sur 2 hectares de terrain à Fonds Mascret, ses héliconias, arômes, alpinias...

Myriam Maizeroi-Eugène a un projet d’agritourisme. Elle souhaite faire visiter son exploitation pour partager sa passion pour les fleurs et plus largement pour la nature.