Naufrage d'une embarcation au large de Saint-Pierre : 8 personnes sont recherchées

faits divers
Mer
Au loin l'île de la Dominique, séparée de la Martinique par un canal dont le passage en canot peut être risqué. ©Thierry Maisonneuve

Une embarcation de 11 personnes d'origine haïtienne, a chaviré ce lundi matin (21 décembre 2020) au large de Saint-Pierre. 3 sont sauvées.

Ce lundi matin (21 décembre 2020) aux environs de 9 heures, et d'après les quelques informations de témoins, une embarcation de 11 personnes a chaviré dans le canal de la Dominique, au large de la Martinique.

Trois personnes ont été récupérées par un catamaran et ont été ramenées au ponton de Saint-Pierre. "Ces personnes sont d'origine haïtienne", précise un responsable de la sécurité en Martinique. 

Nous avons été appelés vers 10h30 pour 3 personnes qui avaient été secourues en mer. Nous avons retrouvé 3 adultes qui avaient été repêchés par un plaisancier au milieu du canal de la Dominique.

 

Après échanges avec ces victimes, elles nous ont dit qu’elles venaient de la Dominique en direction de la Martinique et qu’elles avaient échoué en plein milieu du canal.

 

Des victimes très affaiblies l’une d’entre elles, un homme, présentait des coupures. Il pense que ce sont des agressions de requin notamment...

capitaine Steeve Sillon, chef du centre d’incendie et de secours de Saint-Pierre

 

Les 11 passagers auraient quitté la Dominique dimanche soir (20 décembre 2020), vers 20h avant de vivre ce drame pour des raisons que les gendarmes cherchent à clarifier avec les 3 rescapés (très affaiblis) qui sont soignés à l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France.

Probable drame de l'immigration clandestine 

 

Depuis cette alerte, des moyens conséquents sont déployés pour tenter de sauver les 8 personnes disparues. L’hélicoptère de la sécurité civile, l’hélicoptère de la douane, les vedettes de la SNSM des stations de Fort-de-France et de Case-Pilote, un bâtiment de la marine nationale, un navire de plaisance sont engagés sur la zone de recherche. Un avion de surveillance maritime C26 du RSS basé à la Barbade participe également à ces opérations.

Une réunion de crise s’est tenue dans l'après-midi (21 décembre 2020) dans les locaux du CROSS, (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage Antilles et en Guyane ), en présence de Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique. Il est aussi délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer.

Les opérations en cours sont compliquées par les conditions de mer difficiles dans le canal.

 

Mer agitée
La mer près du canal de la Dominique. ©Martinique la 1ère

 

"Les tentatives de passages de ressortissants étrangers sont connues", nous confirment quelques habitants notamment du Prêcheur. Des clandestins qui tentent de gagner nos côtes pour y trouver un avenir meilleur. Le drame de la nuit dernière serait probablement celui de l'immigration clandestine.