publicité

Nicolas Sarkozy aime les élus martiniquais

Yan Monplaisir félicité par Nicolas Sarkozy après la rencontre entre les deux hommes à Paris : quoi de plus normal ? Mais certains peuvent s’étonner des propos sympathiques tenus par l’ancien président de la République à propos d’Alfred Marie-Jeanne.

Yan Monplaisir, a rencontré Nicolas Sarkozy, à Paris. © Celia Cléry
© Celia Cléry Yan Monplaisir, a rencontré Nicolas Sarkozy, à Paris.
  • Jean-Marc Party
  • Publié le
Que Nicolas Sarkozy, après avoir reçu Yan Monplaisir, déclare son amitié envers le premier vice-président de l’Assemblée de Martinique, ne doit pas étonner. Les deux hommes s’apprécient depuis longtemps. Ils ont en commun une certaine énergie qu’ils mettent au service de leur idéal, une certaine vision aussi de leur pays et de son avenir, et ne refusent pas le combat pour triompher.
 
Des qualités que l’on peut prêter à un autre leader politique dont Nicolas Sarkozy se dit respectueux et proche, au-delà de leurs divergences politiques : Alfred Marie-Jeanne. L’ancien président de la République a pu apprécier la rigueur et l’énergie du chef de file du MIM, doyen de nos élus. Et puis, il n’est pas du tout certain que Nicolas Sarkozy soit foncièrement opposé aux options défendues par Alfred Marie-Jeanne, qui a considérablement atténué son habituel discours sur l’indépendance.

L’ancien chef de l’Etat, on s’en souvient, a beaucoup donné de sa personne pour la modification de nos institutions, lors des deux consultations de janvier 2010 ayant abouti à la création de la CTM, dont les contours ont été élaborés avec le président PPM de l’ex-Région, Serge Letchimy avec lequel Nicolas Sarkozy s’était comporté en parfait gentleman.
 
Ou plus exactement en légitimiste, ou si vous préférez, en démocrate, respectant les élus, quelle que soit l’orientation politique des représentants librement choisis par le peuple souverain.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play