publicité

"Notre Martinique se vide de ses forces vives et a tant besoin que nos fonctionnaires et tous nos talents reviennent"

A l'occasion de l'examen du projet de loi sur la fonction publique, la Sénatrice Catherine Conconne a déposé un amendement afin que les fonctionnaires d'Outre-mer soient prioritaires pour être mutés vers leurs territoires d'origine.

Mutations dans la fonction publique : Catherine Conconne demande une priorité pour les personnes d'Outre-mer. © Sénat
© Sénat Mutations dans la fonction publique : Catherine Conconne demande une priorité pour les personnes d'Outre-mer.
  • Martiniquela1ère
  • Publié le
Les chiffes de l'Insee sont alarmants. La Martinique subit une hémorragie démographique très inquiétante. Si des mesures ne sont pas prises, l'île passera en 20 ans, de 400 000 habitants à 280 000 !

"C'est 10 habitants de moins que nous enregistrons chaque jour", résume la Sénatrice Catherine Conconne. La Martiniquaise est intervenue à l'occasion de l'examen du projet de loi sur la fonction publique ce jeudi matin (27 juin 2019) sur les bancs du Sénat à Paris. 

"Notre Martinique se vide de ses forces vives et a tant besoin que nos fonctionnaires et tous nos talents reviennent", dit-elle.
Sénatrice Catherine Conconne
A l'occasion de l'examen du projet de loi sur la fonction publique, la Sénatrice Catherine Conconne, a déposé un amendement pour que les fonctionnaires d'Outre-mer soient prioritaires pour être mutés vers leurs départements d'origine.
"Il ne se passe pas une semaine sans que je reçoive un mail, une lettre, un appel au secours d’un fonctionnaire Martiniquais qui souhaite rentrer ou rester chez lui. C’est en pensant à eux que j’ai déposé une série d’amendements au projet de loi de transformation de la fonction publique pour réclamer que leurs demandes de mutations dans leurs territoires d’origine soient prioritaires sur toutes les autres".

Catherine Conconne et son collègue Maurice Antiste, appellent le Gouvernement "à poser des actes, au-delà des principes, et à prendre des mesures d’urgence". "Je continuerai le combat qui est, à mes yeux, l’un des plus importants que nous ayons à mener pour la survie de notre société", assure la Sénatrice.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play