Nouveau couvre-feu en Martinique : quelles sont les modalités ?

coronavirus
Circulation / Fort-de-France
Circulation rue Félix Éboué à Fort-de-France, devant la préfecture (image d'illustration). ©Brigitte Brault

À partir du vendredi 26 mars 2021, la Martinique sera sous couvre-feu tous les jours de 22h à 5h du matin, car il y a eu "un relâchement" estime le préfet du territoire, Stanislas Cazelles. Pour sortir de chez soi, "il faut avoir une bonne raison et une attestation" durant cette période.

Nouveau couvre-feu en Martinique dès le vendredi 26 mars 2021 pour trois semaines entre 22h et 5h du matin, une annonce faite par Stanislas Cazelles (mardi 23 mars 2021 lors d'une conférence de presse), suite à l’augmentation du nombre de cas positifs de Covid-19 (+ 401 en une semaine) selon les derniers chiffres de l’Agence Régionale de la Santé.

Parce qu’on a un problème le soir, il ne faut pas se mentir ! Le rebond de l’épidémie est en particulier dû aux contaminations qui se font dans les cadres festifs amicaux, familiaux et aussi dans des rassemblements le soir.

(Le préfet du territoire)

 

"Freiner la contamination", c’est ce qui motive ce nouveau couvre-feu explique le représentant de l’Etat, une mesure qui sera en vigueur durant trois semaines, du lundi au dimanche inclus.

Cela veut dire que quand on sort de chez soi, "il faut avoir une bonne raison et une attestation… pour motif professionnel, d’urgence de santé, ou motif impérieux familial".

Exemples : un boulanger qui commence très tôt, quelqu’un qui tient une garde de nuit à l’hôpital…L’attestation professionnelle fournie par l’employeur peut être permanente pendant toute la durée du couvre-feu précise la préfecture. Pour les professionnels qui se déplacent sur le trajet du quotidien (policiers, infirmiers, journalistes…), "la carte professionnelle pourra suffire".

Pour les motifs familiaux, cela peut concerner une garde d’enfants, une personne âgée en difficulté qui appelle ses proches…Les attestions délivrées en ligne seront bientôt disponibles promet la préfecture.

Et pour le camping de pâques ?

 

Il y aura un dispositif particulier qui sera présenté dans quelques jours pour le week-end de Pâques de 4 jours, particulièrement festif ici (...).

 

L’année dernière, chacun avait pris ses responsabilités, et les plages étaient quasi désertes pendant la période du confinement.

 

Je crois qu’entre cette référence qu’est l’année dernière et les années précédentes qui ont vu de grands rassemblements, il faut qu’on trouve la façon de fêter pâques en sécurité.

(Stanislas Cazelles)

 

Le gouvernement rappelle que "l’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement, tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie".

Cette réalité concerne singulièrement les restaurateurs qui devront donc fermer à 22h, soit deux heures plus tôt que le précédent couvre-feu en fin d’année 2020, au moment où les chiffres étaient en-deçà de ceux du dernier point de situation de l’ARS. Les clients devront par conséquent sortir de table avant 22h, afin de regagner leur domicile.

"Prendre des mesures, ce sont mes responsabilités" 

 

Au bout d’un an, on peut comprendre une forme de lassitude, mais c’est important de tenir ensemble, et puis c’est aussi sans doute le variant anglais qui est de plus en plus présent dans tous les pays d’Europe et les territoires occidentaux, un variant particulièrement contagieux (…).

 

Prendre des mesures, ce sont mes responsabilités et puis celle de chacun d’être en responsabilité, d’être citoyen, pour éviter que l’hôpital soit débordé par des afflux de victimes, que les familles souffrent et que les difficultés économiques s’aggravent.

(Stanislas Cazelles)