Un nouveau président pour le Parc naturel de Martinique ?

politique
Alfred Marie-Jeanne et Louis Boutrin
Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif de la CTM et Louis Boutrin, conseiller exécutif en charge notamment de l'agriculture et président sortant du Parc Naturel de Martinique. ©Martinique 1ère
Après les élections municipales et communautaires, les élus ont un nouveau rendez-vous ce mercredi matin 26 août 2020. Ils doivent installer le comité syndical et élire le nouveau président de l’organisme public chargé de la valorisation du patrimoine naturel et culturel.
 
Élu en 2016, le président sortant, Louis Boutrin, est candidat à sa succession. Il affronte au moins deux concurrents : Norbert Monstin, adjoint au maire du Carbet, et Denis Louis-Régis, vice-président de l’Assemblée de Martinique.

Le président sortant représente la Collectivité Territoriale de Martinique. Celle-ci dispose de 16 sièges (10 pour la majorité et 6 pour l’opposition) sur les 60 du comité syndical. Les 34 communes disposent de 35 sièges, soit 1 par commune et 2 pour Fort-de-France. Les trois communautés d’agglomération disposent chacune de 3 sièges, soit 9.

La majorité absolue est nécessaire pour être élu. Elle est de 103 voix sur les 204 du comité. Un nombre élevé, certes, en raison de la majorité qualifiée. Chaque élu de la CTM dispose de 10 voix, soit 160 au total. Manière de donner la prépondérance à cette collectivité.

Le nouveau président n’exercera que pendant six mois, jusqu’aux élections territoriales. Il faudra procéder à de nouvelles élections une fois installée la nouvelle Assemblée de la CTM, en mars 2021.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live