Une nouvelle concentration de particules fines au-dessus de la Martinique dégrade la qualité de l'air

qualité de l'air
Air
Les concentrations en particules fines dans l’air augmentent et entrainent une dégradation de la qualité de l’air. ©Madininair
La Martinique est concernée par un nouvel épisode de brume de sable d’origine Saharienne, ce samedi 23 juin et demain dimanche 24 juin. Les techniciens de Madinair ont  constaté une dégradation de la qualité de l’air par une augmentation des concentrations de particules fines.
Un épisode de brume de sable traverse actuellement notre territoire et entraine une dégradation de la qualité de l'air entrainée par une augmentation des concentrations en particules fines. La procédure d’information et de recommandation est déclenchée par Madininair, sur constat pour le samedi 23 juin et maintenue sur la prévision pour le dimanche 24 juin. 

Au moins 48 heures
 

L’indice ATMO qui couvre l’agglomération de Fort-de-France, le Lamentin et Schœlcher se situe entre 8 et 9 sur une échelle de 10.
La brume de sable d’origine Saharienne prévue pour ce samedi 23 juin débute sa traversée de notre territoire. Les concentrations en particules fines dans l’air augmentent et entrainent une dégradation de la qualité de l’air. Madininair maintient la procédure d’information et de recommandation pour la journée d’aujourd’hui et prévoit un indice ATMO de 8 (Air mauvais) pour la journée.

Demain, dimanche 24 juin, la brume de sable devrait légèrement se renforcer. Météo France prévoit un temps ensoleillé accompagné d’un vent d’est nord-d'est assez fort. Si ces conditions se confirment, les concentrations en particules fines ne devraient pas baisser et entrainer le maintient d’une mauvaise qualité de l’air.(indice complet de 9 (Air Mauvais) pour la journée de dimanche.
carte de madininair
L’indice ATMO se situe entre 8 et 9 sur une échelle de 10 (maximum) ©Madinair

1er seuil sanitaire atteint


Le seuil d’information et de recommandation qui est déclenché, correspond à un niveau de concentration en particules fines dans l’atmosphère au-delà duquel, il peut y avoir des effets limités et transitoires sur la santé pour des populations sensibles (jeunes enfants, personnes asthmatiques ou allergiques, insuffisants respiratoires chroniques, personnes âgées présentant des troubles respiratoires).