Nouvelle mobilisation à Fort-de-France contre le "pass sanitaire" et la vaccination obligatoire

coronavirus
Pass sanitaire et vaccination / collectif / manif
Manifestation au départ de la maison des syndicats et sur le boulevard Général De-Gaulle à Fort-de-France contre la "pass sanitaire" et la vaccination obligatoire (24 juillet 2021). ©Stéphane Lupon
Un collectif de citoyens opposés au "pass sanitaire" et à l'obligation vaccinale, a organisé un défilé au départ de la maison des syndicats ce samedi 24 juillet 2021. Avec leurs tee-shirts blancs et leurs banderoles "J’aime la LIBERTE", ils ont arpenté certaines rues de la ville et sa périphérie.

Alors que le texte portant sur l’extension du "pass sanitaire" et l’obligation vaccinale pour les soignants est étudié par les sénateurs en ce moment à Paris, les manifestations contre ce projet de loi sont encore nombreuses ce week-end dans plusieurs grandes villes.

"Liberté…"

 

A Fort-de-France, un collectif citoyen opposé à ces deux mesures s’est manifesté dans les rues dès le milieu de la matinée ce samedi 24 juillet 2021. Les participants arborant des tee-shirts blancs et des bannières "J’aime la LIBERTÉ", ont scandé à l’unisson tout le long du parcours "libèté cé sa nou lé" (la liberté c’est ce que nous voulons).

Nilor / pass sanitaire / vaccin obligatoire
Le député Jean-Phlippe Nilor parmi les manifestants contre le "pass sanitaire" et le vaccin obligatoire (24 juillet 2021). ©Stéphane Lupon

Dans le cortège également des pancartes "Résistance" et des personnalités, comme le député du sud, Jean-Philippe Nilor. Le rassemblement a fait un détour par la Route des Religieuses, les Hauts du Port, avant de se diriger vers la Place de la Savane, point de chute de la manifestation.

Mais plusieurs personnes ne portaient pas de masque, pourtant fortement recommandé par les autorités.

Manifestation de rue /pass et vaccin
Pancartes et manifestants en direction de la cité les Hauts du Port à Fort-de-France (24 juillet 2021). ©Stéphane Lupon

Ces manifestations ne sont pas interdites en période de crise sanitaire.

 

Toutefois, compte tenu du faible respect des mesures barrières constaté lors des manifestations précédentes, la préfecture rappelle que la liberté d'expression doit se faire dans le respect des règles sanitaires pour la sécurité de tous:

  • Distanciation physique d'un mètre entre les manifestants ;
  • Port du masque sur la voie publique :
  • Respect du couvre-feu à 21h.

(Préfecture de Martinique) 

 

De son côté, le président du Conseil Exécutif, a saisi le préfet Stanislas Cazelles le 22 juillet dernier, après avoir entendu les doléances de plusieurs syndicats dont ceux de la santé, d’associations citoyennes et des acteurs économiques.

"La liberté du choix doit être respectée" (Serge Letchimy)

 

C’est dans ce sens que Serge Letchimy a formulé trois propositions à l’attention du représentant de l’Etat :

L’accessibilité générale des salles en respectant une jauge répartie dans les lieux accueillant du public, faire confiance aux professionnels "qui doivent faire face à une concurrence informelle" et le renforcement des moyens octroyés aux recherches basées sur la pharmacopée endémique.

A lire : l'intégralité du courrier du PCE (Président du Conseil Exécutif) de la Collectivité Territoriale de Martinique.

Pass sanitaire et vaccin obligatoire : lettre du PCE Serge Letchimy au préfet Stanislas Cazelles

De nouvelles manifestations sont prévues la semaine prochaine sur les mêmes thèmes.