Nouvelle mobilisation contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale en Martinique

coronavirus
Covid
nouvelle manifestation à Fort-de-France contre la vaccination et le pass sanitaire ©S. Petit-Frère
Malgré le confinement, les opposants au pass sanitaire et à l’obligation vaccinale maintiennent la pression. Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues de Fort-de-France ce samedi 31 juillet 2021.

Les syndicats de santé et le collectif Matinik Lib ont lancé un nouvel appel à la mobilisation en Martinique ce samedi 31 juillet 2021.

Parti de la maison des syndicats à Fort-de-France, le cortège, qui n'a cessé de grossir, s’est rendu dans les rues de la ville. Les manifestants militent contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale.

"Respect des droits individuels"

 

Les organisations syndicales, CDMT, CGTM, FO, UGTM, USAM et Convergence IDE 972, ont mobilisé pour dire non à l’instauration de l’obligation de vaccination des travailleurs et notamment les personnels de la santé. Tous disent non également à la stigmatisation des soignants qui dans un passé très proche étaient considérés comme des héros sur le front de la guerre contre la Covid.

Dans les rues de Fort-de-France, les manifestants ont aussi mis en évidence dans leur slogan, le libre choix de la vaccination selon un consentement individuel et éclairé.  

Les syndicats à l’origine de cet appel à la mobilisation, ont dans leur plateforme de revendication, demandé à l’État, un renforcement des recrutements et moyens matériels pour une prise en charge correcte des patients. 

Images de la manifestation dans les rues de Fort-de-France (Stéphane Petit-Frère - Audrey Govindin).

 

Manifestation contre l'obligation vaccinale

 

Trois semaines de couvre-feu

 

Ce rassemblement dans les rues de Fort-de-France s’est déroulé au lendemain de l’entrée en vigueur du confinement en Martinique pendant la journée, la limitation des déplacements à un rayon de 10 km, suivi d’un couvre-feu de 19h à 5h du matin.

Selon le bilan de la préfecture de Martinique, pour la première nuit (vendredi 30 juillet) 215 personnes ont été contrôlées. 129 verbalisations ont été dressées pour non-respect du couvre-feu. Il y a eu trois verbalisations pour non-respect de l’obligation du port du masque.