Nouvelles mesures sanitaires en Martinique : les touristes font demi-tour

coronavirus
Nouvelles mesures COVID
©pixabay Martiniquela1ere

Contrôles de police ou de gendarmerie, visite de la Martinique en virtuel et dégustation de mets et boissons locales dans la chambre d'hôtel... le programme des touristes en court séjour ne ressemble plus à un séjour de rêve. Et les touristes pour l'île aux fleurs font demi-tour. 

Les touristes de passage en Martinique en court ou moyen séjour n'ont pas attendu 24 heures pour faire demi-tour...à l'annonce des nouvelles mesures sanitaires de la préfecture de Martinique. 

Prévention sanitaire oblige, les touristes en court ou moyen séjour devront observer une septaine, faire leurs courses alimentaires "essentielles" et produire un nouveau test Covid-19 sept jours après leur arrivée sur le tarmac de l'aéroport Aimé Césaire. 

Fini les tests antigéniques possibles avec certaines compagnies aériennes pour voyager jusqu'en Martinique, un test négatif devra être produit avant de monter dans l'avion. 

Les hôtels, gîtes et chambres d'hôte comptent depuis ce lundi matin (18 janvier 2021), les annulations ou report de séjour. 

Des mesures nécessaires 

 

Face à une possible flambée des cas de Covid-19, le préfet Stanislas Cazelles a revu sa copie. Oui les touristes peuvent venir découvrir notre belle île aux fleurs mais la multiplication des fêtes inopinées et sans observation des règles sanitaires ne laissent peut-être rien présager de bon ? 

Après avoir fourni un test Covid-19 négatif, le visiteur de passage deux semaines en Martinique, devra remplir une attestation sur l'honneur puis refaire son test sept jours après sa septaine. 

 

Attestation sur l'honneur crise sanitaire

 

S'il ne le fait pas, il sera susceptible d'être contrôlé par les forces de police ou de gendarmerie. 

Ce qui laisse dubitatif au regard des fêtes courues par des centaines de personnes sur les plages de Martinique sans qu'aucun contrôle de police ou de gendarmerie ne puisse les stopper.

Vers une désobéissance civile ? 

 

Entre les vidés (regroupement festif qui consiste à suivre les groupes de danseurs à pied), tradition ancrée et très attendue en Martinique pendant le carnaval, les fêtes interdites ... à l'abri des regards ou à la vue de tous ... la tendance est à la transgression des consignes sanitaires données pour lutter contre la Covid-19.

 

La menace de se voir infliger une amende semble laisser indifférents les fêtards et la foule qui se rassemble et ne voit aucun képi à l'horizon. Ou rarement. 

Force est de constater que les forces de police et de gendarmerie ne seront pas assez nombreuses et ne sauront pas où donner de la tête pendant toute cette période estivale. 

Il reste l'espoir de revenir bientôt en Martinique, lorsque la Covid-19 aura disparue de nos vies...

 

Conditions de déplacement par voie aérienne

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live