Offre de reprise de Xavier Niel : 114 salariés de France-Antilles seraient repris sur les trois sites

médias la guadeloupe
France-Antilles
les unes des journaux du groupe France-Antilles du jeudi 30 janvier 2020 ©JCS
L'offre de reprise de Xavier Niel a été examinée par l'administrateur judiciaire et les syndicats du groupe. 114 salariés seraient repris dont 48 en Martinique, 60 en Guadeloupe et 6 en Guyane. L'imprimerie serait délocalisée en Guadeloupe. 
Si son offre de reprise est retenue, la société NJJ, holding personnelle de Xavier Niel, prévoit de reprendre 114 salariés du groupe sur les 235 personnes qui étaient employées par le groupe France-Antilles (Martinique, Guadeloupe, Guyane). 

Cette proposition va être examinée avec attention par les différentes parties (administrateur judiciaire, syndicats et salariés du groupe) mais d'ores et déjà, le liquidateur judiciaire et les syndicats veulent une offre sociale revue et corrigée. A savoir une reprise supérieure à 114 salariés. A minima 125 salariés. 

Le projet prévoit également une reprise des activités de France-Antilles le 1 avril 2020. L'administrateur judiciaire demande à ce qu'elle soit envisagée le 15 mars. 

La société NJJ souhaite conserver une édition quotidienne de l’édition papier en Martinique et en Guadeloupe, mais pourrait réduire sa pagination.
Une édition numérique couvrirait la Guyane.

Le prix de vente du quotidien proposé dans cette reprise serait d'1 € 30 cts soit une augmentation de 10 cts d'€ par rapport au prix précédent. 
 

L'imprimerie serait délocalisée en Guadeloupe 


Au total, NJJ estime à 8 millions d’euros le budget nécessaire pour relancer France-Antilles. L’Etat devrait participer à hauteur de 3,5 millions d'Euros via le CIRI (Comité interministériel de restructuration industrielle), la cellule de Bercy qui accompagne les entreprises en difficulté.

L’offre numérique du journal serait renforcée et des activités annexes seraient développées comme "l’activité événementielle du groupe, via l’organisation de festivals ou de concerts" avait précisé le quotidien les Echos le 28 février 2020.

La holding de Xavier Niel a jusqu'au 5 mars minuit pour présenter une autre offre en tenant compte des remarques de l'administrateur judiciaire et des syndicats. 
Le tribunal de commerce rendra sa décision le 10 mars à 14 heures.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live