publicité

L'origine exacte de la faille sur la RN9 à Fort-de-France est encore inconnue

Qu’est-ce qui a déstabilisé l’ouvrage à ce point ? L’une des hypothèses avancée par les techniciens est une rupture de canalisation d’Odissy, la régie des eaux de la CACEM. Pour son président Yvon Pacquit, il n’y a pas lieu de rechercher des boucs émissaires. 
 
 

Les sondages du sol font apparaître de l'eau en contrebas de la RN9 à Fort-de-France. © Martinique La 1ère
© Martinique La 1ère Les sondages du sol font apparaître de l'eau en contrebas de la RN9 à Fort-de-France.
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
La campagne d’investigation géotechnique se poursuit sur la faille de l'échangeur de la Pointe des Sables. Les techniciens cherchent à savoir ce qui a déstabilisé l'ouvrage de la RN9 à Fort-de-France. La localisation de la présence d’eau sur environ 21 mètres à l’arrière du glissement est l'une des hypothèses qui est avancée par les techniciens sur place. 

Du chlore retrouvée dans les premiers éléments sur la nature du sol a orienté les recherches vers une fuite de canalisation. ODYSSI (société de gestion d'eau et assainissement en Martinique) a mené des investigations plus poussées, au niveau de ses réseaux.
 

Retour à la case départ


Pour son président Yvon Pacquit, il n’y a pas lieu de rechercher des boucs émissaires mais de poursuivre le travail en partenariat avec la CTM. "Rien ne permet à cette heure d’incriminer la régie ni de dire qu’une casse s’est produite sur ce réseau tout neuf. La présence de chlore constatée n’est pas constante car les analyses des techniciens de la CTM montrent une présence de chlore sans qu’elle n’ait pu être quantifié "

Écoutez l'intégralité des propos d'Yvon Pacquit

Yvon Pacquit

Président d'ODYSSI (société de gestion d'eau et assainissement en Martinique)

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play