L’Outre-mer aura son propre "Grenelle contre les violences faites aux femmes"

femme
Femme
©Francetv infos
Chantage, humiliation, injures, coups... le "Grenelle contre les violences faites aux femmes" a été lancé par le premier ministre français (Edouard Philippe) depuis le mardi 3 septembre 2019. L’Outre-mer aura son propre débat sur le sujet annonce la secrétaire d’Etat, Marlène Schiappa.
La Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations a fait un point d’étape hier ( mardi 17 septembre 2019) sur le Grenelle des violences conjugales. Marlène Schiappa est revenue sur les 10 mesures annoncées par le Premier Ministre lors du lancement (le 3 septembre dernier).
Pour la ministre, la communication est un axe important pour ce Grenelle qu’elle a défini comme
"un outil de mobilisation".
Lancement Grenelles
©Francetvinfos
Onze groupes de travail ont été constitués, dont l’un consacré aux Outre-mer et piloté par la ministre Annick Girardin. Marlène Schiappa a indiqué qu’un Grenelle spécifique aux Outremer aura lieu sous peu. Pour elle, il ne s’agit pas de mettre les territoires ultramarins à part, mais de répondre efficacement dans chaque région.

Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat


Quant au 39 19, le numéro d’écoute consacré aux victimes de violences conjugales, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes, a indiqué que des améliorations doivent être apportées, afin que ce numéro soit accessible partout en Outre-mer, malgré les décalages horaires.

Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat


La restitution des travaux des onze groupes est fixée au 29 octobre prochain. La fin du Grenelle est prévue le lundi 25 novembre 2019, une date consacrée à la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.