Des candidats aux municipales s'engagent vis-à-vis de la jeunesse martiniquaise, à travers un pacte d'actions

élections
Jeunes
Quelques membres de l'association "la jénès douvan" ©Cap Facebook lajenesdouvan
"Prendre des engagements concrets en faveur de la jeunesse de leur commune s'ils sont élus", telle est l’attente de l’association Lajénès An nou pwan Douvan (LAD). Un pacte d’actions concrètes à entreprendre, a déjà été signé par plusieurs élus et candidats du second tour.
Cette démarche est née d’un constat explique l’association : "Les jeunes et leurs doléances ne sont pas suffisamment entendus".

LAD (Lajénès An nou pwan Douvan), a donc rédigé un "pacte jeunesse*" soumis à la signature de tous les candidats aux élections municipales de 2020, après plusieurs réunions conduites par l’association dès décembre 2019, "pour arriver à un large consensus sur le document"

Il s'agit de proposer à l'ensemble des candidats de prendre des engagements concrets en faveur de la jeunesse de leur commune s'ils sont élus.

Thématique jeunes LAD
Une des thématiques qui préoccupent l"association LAD ©Cap Facebook lajenesdouvan

Plusieurs thématiques 


À ce jour, plus d’une vingtaine de signataires se sont officiellement engagés sur le document affirme LAD, pour satisfaire une série de thématiques.

Celles-ci vont de l’implication des jeunes jusqu’à des actions concrètes (activités récréatives, culturelles, artistiques et sportives), en passant par des réflexions sur le départ des jeunes qui vont se réaliser ailleurs ou le rayonnement du territoire à l’étranger.
Association lajénèsdouvan
Slogan de l'association "la jénès douvan" ©Cap Facebook lajenesdouvan

Aucune allégeance 


Dans sa charte des valeurs, le président de l’association souligne que :

Le LAD et l’ensemble de ses membres ne prêtent allégeance à aucun courant politique, mouvement de la société civile, ni aucune autre association, tout en respectant le droit d’association et d’engagement de chacun.e.

(Laurent Cypria - président de LAD)


Les membres fondateurs de LAD se sont constitués en Association le 24 novembre 2014, "afin de concrétiser l’ensemble des projets présentés dans le Livre Blanc de la Jeunesse et de continuer à participer à la mobilisation de la jeunesse en Martinique, dans la vie publique".
Communication association "la jénè douvan"
Communication de l'association "la jénès douvan" ©Cap Facebook lajenesdouvan
LE PACTE JEUNESSE *

Si je suis élu(e) Maire de ma commune, je m'engage à :

•  Améliorer la représentativité des jeunes au sein de la Collectivité Communale et de son Etablissement Public de Coopération Intercommunale.
•  Renforcer l’implication des jeunes dans le débat public et leur permettre de mieux contribuer aux décisions prises par les élus.
•  Convoquer la première année de mon mandat au moins une réunion avec les jeunes de ma commune afin de connaître leurs besoins en m’appuyant sur la société civile et les associations œuvrant pour les jeunes ;
•  Valider dans les deux premières années de mon mandat, un programme d’actions transversal en faveur de la jeunesse traitant prioritairement des questions de logement, de santé, d’insertion professionnelle, de loisirs, de sport, de formation, de citoyenneté, et de coopération décentralisée ;
•  Constituer une équipe opérationnelle dédiée à mettre en œuvre le programme d’actions en faveur de la jeunesse dont le référent serait un membre du Conseil Municipal ;
•  Identifier les raisons pour lesquelles les jeunes de ma Commune ne reviennent pas au pays et ainsi déterminer les politiques publiques en faveur de leur retour en partenariat avec la CTM et la Société Civile ;
•  Permettre à la diaspora de contribuer au développement ainsi qu’au rayonnement de mon territoire à l’étranger ;
•  Faire émerger plus de solidarité dans ma commune en reconnaissant à part égale les préoccupations des jeunes et des plus âgés ;
•  Repenser la pratique et la programmation des activités récréatives, culturelles, artistiques et sportives en direction des jeunes et faciliter leur accès ;
•  Intégrer dans mon projet municipal au moins une mesure concrète concernant la préservation de l’environnement et du développement durable en faveur de générations actuelles et futures.
•  Faire le bilan de l’ensemble de ce programme d’actions avec le comité d’évaluation avant la fin de mon mandat en collaboration avec les associations œuvrant pour la jeunesse et le LAD.

Date et signature de la tête de liste.