Paris : la station de métro "Aimé Césaire", sur la ligne 12, bientôt livrée

distinction
métro
La station de métro "Aimé Césaire" Ligne 12 à Aubervilliers ©Ratp
Une station de métro porte le nom d'"Aimé Césaire" le “chantre de la négritude”, écrivain,  député-maire de Fort-de-France. Elle est construite au coeur d'Aubervilliers sur la ligne 12. L’ensemble des travaux d’aménagement de la station Aimé Césaire est terminé, et il ne reste plus que les dernières finitions.

La station "Aimé Césaire" sera bientôt ouverte au public. Les travaux d’aménagement sont terminés, et il ne reste plus que les dernières finitions.

Le projet d'Édouard Tinaugus

Edouard Tinaugus, martiniquais, travaillant à la RATP, a porté le projet pour la dénomination d'une station Aimé Césaire. Après avoir lancé une pétition, il a rencontré en 2008, le secrétaire d'Etat à l'outremer, Yves Jégo. Ce dernier  a relayé son idée à la direction de la Régie Autonome des Transports Parisiens. 

 La station installée sur le territoire d'Aubervilliers porte le nom d'"Aimé Césaire" le “chantre de la négritude”, écrivain,  député-maire de Fort-de-France, en hommage à l'homme politique Martiniquais, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France.

Dans le prolongement de la ligne 12

La station située à 3 min de Parisaccueillera plus de 15 000 voyageurs par jour et est équipée de 4 accès dont 1 avec ascenseur.

métro
Conçus par l’architecte/designer Marc Aurel, les entourages des nouveaux accès à la future station de métro, aux courbes fines, épurées tout en laiton ont été mis en place avenue Victor Hugo à Aubervilliers. ©Ratp

La station est située sous l’avenue Victor Hugo dans le prolongement du puit du canal Saint-Denis

métro
Station Aimé Césaire (intérieur) ©Ratp

L'ouvrage bénéficie d’une situation stratégique qui lui permet de desservir, au sud du canal Saint-Denis, les récents projets d’aménagement de la ZAC Canal – Porte d’Aubervilliers.

métro
Station Aimé Césaire ©Ratp

L’accès secondaire émerge au niveau de la rue de la Commune de Paris. La station dispose d’une façade équipée d’ouvertures vitrées desservant la salle d’accueil.

Porté par Vinci Construction et financé par l’État, le Département de la Seine-Saint-Denis et la Région Île-de-France, ce projet chiffré à plus de 175 M€ a pris ainsi deux ans de retard, car il devrait être mis en service en 2019.