publicité

Paris s'apprête à recevoir "Figures de Femmes Totem d'Outre-mer"

L’association Couleurs Karayb et ses partenaires, avec le soutien de Francetélévisions, présentent le deuxième volet de la manifestation, "Figures de femmes Totem d’Outre mer", du 8 au 21 mars 2018 à Paris.

Au centre, Chantal Clem, présidente de l'association Couleurs Karayb, organisatrice de la manifestation, "Figures de Femmes Totem d'Outre-mer". © FFTOM
© FFTOM Au centre, Chantal Clem, présidente de l'association Couleurs Karayb, organisatrice de la manifestation, "Figures de Femmes Totem d'Outre-mer".
  • Martinique 1ère
  • Publié le
En 2016 à Paris, l'association Couleurs Karayb, honorait les femmes d'Outre-mer, "lesquelles prennent plus que jamais, au nom des valeurs de la République, leur part au panthéon de l’Histoire, d’abord locale puis nationale", explique Chantal Clem, la présidente de l'association, organisatrice de cette manifestation.

En mars prochain (étalement du 8 au 21), les organisateurs annoncent le deuxième volet de cette forme d'exposition des apports de l'Outre mer à la République française. "Aujourd'hui, nous articulons un second acte sur la texture, outil vital, véhicule existentiel, vecteur de transmission, relais indiscutable du parler, du faire et de l’écrit", précise Chantal Clem. "Aussi Figures de Femmes Totem d'Outre-mer, plus qu’un travail de mémoire, se veut une exigence".

Le programme se veut à la hauteur de cette exigence


8 au 12 mars :  exposition, "Traces de femmes", au musée de l’homme
Cette exposition a pour ambition de mettre en lumière l’œuvre et l’influence encore trop méconnue de femmes des Outre-mer d’hier et d’aujourd’hui, dans la construction du socle patrimonial identitaire et culturel français.

10 et 11 mars : conférences et salon littéraire, au musée de l'homme
L'outre-mer ne capte l'attention de la presse nationale que lors de troubles spectaculaires ou violents. Les organisateurs déplorent que les Outre-mer ne trouvent presque jamais leurs places dans l’information, l'éducation, la culture "et les consciences de nos concitoyens, quand bien même on consentirait à y prêter quelque attention, lorsque ces Outre-mer s’énoncent dans l’Hexagone : jamais de créneaux horaires décents ni consistants dans les médias nationaux", constatent-ils. "Dès lors, il nous faut inlassablement impulser cette conscience et accoucher de notre propre présence en France : actualisée, active, et actrice de visibles mutations en cours".

21 mars : spectacle "entre moralité et écriture", au Grand Rex
Enfin la troisième partie de la manifestation fera la part belle à la musique et en particulier aux textes les plus beaux, les plus emblématiques de la littérature et de la chanson francophone. Jocelyne Béroard, Tanya St-Val, Sylviane Cédia, Christine Salem, Emeline Michel et Tyssia "sont les chantres féminins, des voix d’au-delà des mers qui affirment leurs cultures dans le plus large pluralisme français", résument les organisateurs sur leur page Facebook.

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play