martinique
info locale

Le Parti Progressiste Martiniquais (PPM) se renouvelle en partie avec davantage de femmes

politique
PPM
Le comité national change de têtes avec les entrées de plusieurs femmes ©Martinique la1ère
Si Serge Letchimy et Johnny Hajjar sont reconduits au poste de président et de secrétaire général du PPM, des femmes font leur entrée au comité national. C'est l’un des enseignements du 21e congrès qui s’est achevé dimanche soir (20 octobre 2019).
Serge Letchimy et Johnny Hajjar reconduits au poste de président et de secrétaire général du Parti Progressiste Martiniquais pour les trois prochaines années. C'est la décision des militants prise dimanche soir (20 octobre 2019), à l'issue du 21e congrès du parti.
 

Les instances en partie renouvelées


Le comité national change de têtes, avec les entrées de plusieurs femmes dont Valérie Vertale-Loriot, par ailleurs, co-secrétaire académique du SNES-FSU, et Laurianne Venite, âgée de 28 ans et déjà présidente d'un balisier. '" C'est un honneur pour moi (...) Tout comme nos anciens, Aimé Césaire et Camille Darsières, je vais répondre aux missions décidées par le comité national", explique-t-elle.

Les progressistes ont beaucoup travaillé sur la démocratie locale, le fonctionnement des institutions et surtout sur l'autonomie dans la république qui reste le mot d'ordre du PPM.
PPM
Pendant trois jours, les militants du PPM se sont retrouvés au siège du parti à Trenelle (Fort-de-France) ©Martinique la 1ère
10 motions ont été votées durant ce congrès, sur l'écologie politique, la réparation, l'autonomie et la reconstruction de l’alliance Ensemble Pour une Martinique Nouvelle. "Une alliance qui ne doit pas devenir une alliance de gestion", de l’aveu même de Johnny Hajjar.
Publicité