publicité

Le Parti Socialiste réclame une organisation du transport scolaire des jeunes enfants après la mort du petit Meddy

Le drame du petit Meddy, âgé de 2 ans et dix mois mardi 2 octobre 2018, fait réagir la classe politique. Béatrice Bellay, Première Fédérale du Parti Socialiste interpelle les autorités en charge des jeunes enfants et des transports dans un courrier daté du 9 octobre 2018.

Béatrice Bellay, sur le plateau télévisé de Martinique La 1ère (samedi 30 mars 2018) © Martinique La 1ère
© Martinique La 1ère Béatrice Bellay, sur le plateau télévisé de Martinique La 1ère (samedi 30 mars 2018)
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
"Il existe des solutions pour que ce drame ne se produise plus jamais", annonce Béatrice Bellay dans un courrier en date du 9 octobre 2018. En effet, la Première Secrétaire Fédérale du Parti Socialiste en Martinique, réclame une prise de conscience pour l'organisation du transport des jeunes enfants.   Le décès de Medhy âgé de 2 ans et 10 mois dans le bus qui devait le conduire à son établissement scolaire a ému les Martiniquais et bien au-delà.Et Béatrice Bellay, n'hésite pas à proposer des solutions concrètes comme "la mise à disposition, dans les bus, de personnels ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles)".

Face aux opposants qui pourraient brandir "l'argument des contraintes budgétaires" autant pour les familles que pour la collectivité en charge des transports, elle rétorque "qu'il n'est point de sacrifice et d'effort que nous puissions consentir à faire pour les enfants". 

Ainsi, elle invite "les acteurs publics de la petite enfance et des transports à se réunir sans délai afin de définir cette politique d'accompagnement dans les transports publics scolaires à l'endroit des plus petits. Et propose également que "cet accompagnement devienne systématique voire obligatoire".  1 539 262 921

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play