publicité

Participation en hausse, poussée de l'extrême droite : les enseignements des européennes en Martinique

La majorité présidentielle résiste à la percée de l'extrême droite et la mobilisation des électeurs est meilleure. Tels sont les principaux enseignements des résultats des élections européennes en Martinique.

Bureau de vote à la mairie du Lamentin. © Christine Cupit
© Christine Cupit Bureau de vote à la mairie du Lamentin.
  • Par Maurice Violton
  • Publié le , mis à jour le
Un taux de participation qui est en augmentation de 3,8 points par rapport à 2014. C’est une légère hausse que l’on peut qualifier de petite surprise, tant il était entendu que cette élection européenne n’intéresserait personne. Eh bien, c'est faux, mais ne nous y fions pas avec une mobilisation de seulement 15,2%, ça demeure faible.
 

Le score historique du Rassemblement National en Martinique


La liste de Nathalie Loiseau arrive en tête avec 18,20% des suffrages exprimés mais elle est talonnée de deux points par le Rassemblement National, qui avait déjà creusé un sillon lors de la dernière présidentielle.

Là, c’est différent. On ne pourra plus plaider la surprise ou l’accident de parcours. L’extrême droite devient une réalité sur le territoire. En revanche, c’est seulement en Martinique que l’extrême droite n'arrive pas en tête. Contrairement à la Guadeloupe, la Guyane, Saint-Martin, et même à Saint-Pierre et Miquelon.
 

Le Rassemblement National et En Marche peinent pourtant à se structurer en Martinique


Le parti présidentiel n’a pas vraiment su se constituer de vrais relais en Martinique. Forcément, c’est quelque chose qu’il faudra analyser plus finement. Chez l’extrême droite, ceux qui devaient être des leaders, se sont brouillés avec les chefs parisiens. Des soucis diverses qui n’empêche pas une percée en Martinique.
 

La France Insoumise prend une petite claque et les verts étonnent


Avec 13% des suffrages exprimés, la France Insoumise  qui était arrivée en tête lors de la dernière présidentielle, n’a pas franchement capitalisé, peut-être, là encore, à cause de relais pas assez audibles.

Et c’est peut-être pour cela que la performance d’Europe Écologie les Verts est à souligner. Zéro représentant en Martinique, et une 4e position… Ce qui, à coup sûr, va donner un coup de mou à deux autres formations historiques. Les Républicains et le Parti Socialiste. Deux formations amenées à se reconstruire.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play