martinique
info locale

Pas de panique, l'armée va tester ses canons ce matin (mardi 25 juin 2019)

sécurité
Soldats canons Fort Saint Louis
©FAA
Trois détonations risquent d'en faire sursauter plus d'un. Ce matin (mardi 25 juin 2019) à 11h l'armée prévoit de procéder à des tirs techniques pour vérifier le bon fonctionnement des deux canons de salut.
Trois coups de canons rapprochés devraient être entendus dans toute la baie de Fort-de-France ce matin (mardi 25 juin 2019) à 11h. Surtout pas de panique il s'agit de tirs d'essai, sans projectile. Pour les forces armées cet exercice est nécessaire au bon entretien des matériels.

Historiquement, les "saluts de canon" sont une tradition très ancienne de la marine. Les tirs à blancs sont exécutés avec une précision temporelle, c'est à dire toutes les cinq secondes environ. Le nombre de coups ne peut excéder vingt et un.
 

Pourquoi la présence de l'armée aux Antilles françaises?


Entre les Forces Armées aux Antilles françaises (FAA), le RSMA (Régiment de Service Militaire Adapté), les réservistes et le personnel civil, 1 200 personnes assurent la défense des intérêts militaires de la France en Martinique et en Guadeloupe.
Il faut dire que les deux îles ont une situation géopolitique cruciale. Ainsi parmi leurs missions celle de la coopération internationale est primordiale. Cette coopération, principalement avec les Etats-Unis et les Pays-Bas, permet d'assurer la protection sur l'ensemble des îles françaises de la Caraïbe. Mais leurs prérogatives ne s'arrêtent pas là! 
 

Leurs rôles


Les FAA assurent la sécurité et la sûreté maritime. Mais aussi elles interviennent pour le maintien de l'ordre public en mer, pour la sauvegarde des personnes et des biens et... pour la protection de l'environnement.

Autre rôle des FAA : la lutte contre les activités illicites avec une priorité donnée à la lutte anti trafic de drogues en mer.

De manière générale les missions d'urgence des Forces Armées aux Antilles françaises sont plus connues. Ainsi on a l'habitude de les voir intervenir lors de catastrophes naturelles. Leurs missions sont alors de porter assistance aux populations en cas de séisme, cyclones ou autres tsunamis.
 

Le 33ème RIMA : la composante terrestre de l'armée aux Antilles


Le 33ème Régiment d'Infanterie de Marine est composé de 400 hommes répartis en Martinique et Guadeloupe.
Il est l'échelon d'urgence au sein de la Caraïbe.
Sa spécificité est de se tenir prêt pour intervenir le plus rapidement que possible dans toute la Région grace aux moyens interarmées stationnés aux Antilles Guyane.
Publicité