La passation de pouvoir se concrétise à la tête de bâtir le Pays Martinique

politique
BPM bâtir le Pays Martinique
Les dirigeants de Bâtir le Pays Martinique (BPM) : de gauche à droite : David Zobda, le président de BPM, la députée Josette Manin, Pierre Samot, le président d'honneur de BPM et Miguel Marie-Luce le nouveau secrétaire national de BPM. ©Alain Livori
Rentrée politique de Bâtir le Pays Martinique ce dimanche matin (4 novembre 2018), au Lamentin. Une rentrée placée sous le signe de la passation de pouvoir entre Pierre Samot et David Zobda. Le parti veut aussi s’ancrer davantage dans sa ville en créant notamment des comités de quartiers.
Une page se tourne à la tête du parti Bâtir le pays Martinique (BPM). Pierre Samot laisse officiellement la place de président à David Zobda. Et c’est Miguel Marie-Luce qui devient le nouveau secrétaire national du parti.

Le parti dont la base reste lamentinoise, veut accroître sa  politique de proximité sur son territoire en créant des comités de quartiers et pour préparer les prochaines municipales en 2020. Deux de ces comités ont déjà vu le jour à Pelletier et Sarrault.
 
Sur un plan plus général, pour ce qui concerne l’alliance au sein de la coalition "Ensemble Pour une Martinique Nouvelle", BPM milite pour "une refonte complète des contours de l’alliance".
 

Pierre Samot procède à sa succession, étape par étape


Une autre étape du retrait de la scène politique de Pierre Samot aura lieu le 20 novembre prochain lors du conseil municipal. De façon concrète et officielle, Pierre Samot démissionnera de son siège de maire du Lamentin en faveur de David Zobda, conformément à ses engagements du mois d'août dernier.