La pêche aux oursins blancs s'ouvre pour dix jours en Martinique

pêche
oursins début de pêche
Un membre d’équipage reste sur le navire pour assurer la veille nautique ©Martinique 1ère
Les pêcheurs professionnels de Martinique, sont autorisés à pêcher les oursins blancs les lundi 15, mardi 16, jeudi 18, vendredi 19, lundi 22, mardi 23, jeudi 25, vendredi 26, lundi 29 et mardi 30 octobre entre six heures et midi.
Dès demain lundi (15 octobre 2018), les pêcheurs seront autorisés à capturer l'oursin blanc. "Après réalisation d’une étude d’abondance par le comité des pêches de Martinique, environ 200 navires de pêche professionnels sont autorisés par le directeur de la mer à pêcher des oursins blancs et à vendre le produit de leur pêche durant 10 jours : les lundi 15, mardi 16, jeudi 18, vendredi 19, lundi 22, mardi 23, jeudi 25, vendredi 26, lundi 29 et mardi 30 octobre entre six heures et midi", indique la préfecture de Martinique.
 

Des mesures pour préserver la ressource


Cette autorisation s'accompagne de mesures très strictes. "Les patrons pêcheurs peuvent embarquer des plongeurs dans la limite de trois par yole en les inscrivant sur la liste d’équipage et en s’assurant qu’ils sont aptes à la plongée (production d’un certificat médical)". Les patrons sont aussi tenus d’assurer une veille active des plongeurs pour assurer leur sécurité.
La pêche aux oursins blancs en Martinique est très encadrée afin bien sûr de préserver la ressource.
 

Des zones interdites


Après la pêche, les professionnels doivent déclarer les quantités d’oursins. "La pêche n’est autorisée qu’en plongée en apnée depuis un navire professionnel. Elle n’est pas autorisée dans les cantonnements de Pothuau (Carbet), de Case Pilote, de la baie du Trésor et de l’îlet à Ramier ainsi que dans les zones interdites à la pêche pour contamination à la chlordécone", prévient la préfecture.

Comme chaque année, des contrôles seront menés par les services de l’État en mer, afin de lutter contre le braconnage en particulier dans les zones interdites et afin de garantir la sécurité des marins et des plongeurs.