martinique
info locale

La Pédale Pilotine pourra faire participer ses deux coureurs étrangers au tour de Martinique 2018

cyclisme
Cyclisme tour 2017
Un peloton de 93 coureurs sur la ligne de départ au Robert. ©C.Cupit
C'est une victoire pour la Pédale Pilotine (PP). Le tribunal de Grande Instance de Fort-de-France reconnaît l'irrégularité de l'Assemblée Générale du 13 janvier 2016, qui a institué la règle d'un coureur étranger par club. Cette décision s'applique à l'ensemble des clubs de Martinique.
À quelques semaines du lancement du tour 2018 prévu le 7 juillet prochain, ce délibéré était très attendu. Ce mardi 5 juin 2018, le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France a finalement donné raison à la Pédale Pilotine sur le fond et sur la forme. 


Le club remettait en cause la régularité de l'Assemblée Générale du 13 janvier 2016, qui a institué la règle d'un coureur étranger par club.

Gladys Saint-Clément

Toujours selon maître Gladys Saint-Clément, "le tribunal a tranché et a dit que les règlements particuliers du tour de Martinique de 2018 notamment étaient nuls et qu'il faudrait les refaire conformément à la réglementation française de cyclisme. C'est-à-dire que si les coureurs étrangers qui ne font pas partie du groupe A ou du groupe B veulent participer à la compétition du tour de Martinique, les présidents de club pourront intégrer à leur effectif, deux coureurs étrangers". 

Cette décision s'applique à l'ensemble des clubs de Martinique


Cependant, le TGI n'a pas accordé les 10 000 euros de dommages et intérêts réclamés par la Pédale Pilotine.



Le comité cycliste prend acte de ce jugement et n'a pas encore pris la décision de faire appel ou pas pour l'instant. 
Selon maître Daniel Romain, son avocat, cette option sera analysée.

Daniel Romain

De son côté, Alfred Defontis, le président du Comité Régional Cycliste a annoncé ne pas vouloir abandonner. "Non, je ne lâche pas l'affaire et ce n'est que partie remise. Je représente une majorité de clubs et cyclistes qui a voté une motion pour préserver le cyclisme martiniquais. Je verrai avec mon avocat pour savoir ce que nous allons mettre en place pour permettre cette équité sportive et qu'on ne se retrouve pas comme la Guadeloupe avec pleins d'étrangers dans le peloton. Que notre cyclisme martiniquais et que notre jeunesse de Martinique ne puissent pas se retrouver parmi tous ces étrangers", insiste-t-il. 

Si le comité fait appel, ce ne sera pas suspensif. Ainsi la Pédale Pilotine pourra donc aligner ces deux vénézuéliens Edwin Becera et Roniel Campos, sur le tour de Martinique 2018.
Publicité