Pénurie de médicaments dans l’hexagone : la Martinique n’est pas concernée

santé
Clients et pharmacie
Clients dans une pharmacie de Martinique ©Martinique 1ère
Cette pénurie de médicaments concerne des produits d'utilisation courante ou de première importance, comme les antibiotiques, les vaccins ou les anticancéreux.
 
Agnès Buzyn, la ministère de la Santé, a dévoilé cette semaine ses pistes pour pallier cette insuffisance. Celles-ci reposent sur un meilleur partage de l’information et une meilleure gestion du "circuit du médicament", du fabricant jusqu’à la pharmacie.

Mais en Martinique, nous ne sommes pas concernés d'après l’ordre des pharmaciens, car, compte tenu de l’éloignement, les grossistes ont l’obligation de prévoir des stocks sur trois mois, ce qui permet d’anticiper l’épuisement.
 
Explications de Claude Marie-Joseph, le président de l’ordre des pharmaciens en Martinique.

Claude Marie-Joseph

Pour aller plus loin, l'ANSM (l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) nous renseigne sur l'origine des difficultés d'approvisionnement.
https://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Ruptures-de-stock-des-medicaments