publicité

Vers une pénurie de miel après un carême très sec

La Martinique a subi cette année un carême particulièrement rude. Même s’il semble maintenant derrière nous, il aura laissé les apiculteurs sans une goutte de miel. Car sans eau, les fleurs n’ont pas produit le nectar, indispensable aux abeilles.

Image d'illustration. © Pixabay
© Pixabay Image d'illustration.
  • Stéphanie Octavia - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le
Dans sa miellerie du quartier Maniba à Case-Pilote, Ronald Daclinat met en boîte ses dernières bouteilles de miel pour livraison. 
 

Les cuves sont vides


L'apiculteur professionnel n'a plus une seule goutte de miel malgré ses 800 ruches sur plusieurs communes de l'île. En 14 ans de métier, il confie que c'est la première fois qu'il vit cette situation. 

Ça faisait longtemps qu'on n'avait connu un tel carême. Sur les 28 ruchers que j'ai sur la Martinique, dispatché sur toutes les communes, il n'y a qu'au Prêcheur que j'ai pu récolté un peu de miel de saint sacrement le 14 mars, mais tout est déjà vide.

Il y a eu des floraisons, mais pas de monté de nectar parce que le sol est trop sec donc nous apiculteur, on n’a pas pu récolter. En revanche, les abeilles sont en forme par, explique Ronald Daclinat. 

(Re)voir le reportage avec des images de Patrick-Jean Guitteaud. 
Reportage pénurie de miel suite au carême

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play