martinique
info locale

Pénurie de produits frais : l'unique productrice de fromage en Martinique est prête à relever le défi

industrie
Cremerie
Magali Clery dans son atelier à Rivière-Pilote. ©Pierre-Yves Honoré
Les rayons frais des supermarchés se vident en raison du blocage de certains ports en France et des grèves contre la réforme des retraites. Les producteurs martiniquais veulent en profiter. Reportage à Rivière Pilote, chez l'unique producteur de fromages de Martinique.
À la citronnelle, au coquelicot, à la vanille ou encore à la noix de Tonka, Magali Clery produit 3 000 yaourts par mois. Elle produit aussi 800 fromages tous les mois dans son atelier à Rivière Pilote. C'est la seule productrice de fromages du terroir.
 
Sa production artisanale est réalisée à partir de lait de producteurs locaux. Pour obtenir ses fromages et yaourts locaux, elle utilise du véritable lait et non du lait reconstitué comme les industriels, qu’elle appelle des partenaires. 1 200 litres de lait par mois sont nécessaires pour sa production.
Fromages
Fromages fabriqués à Rivière-Pilote (Martinique). ©Pierre-Yves Honoré

Du producteur au consommateur, sur un réseau bien établi


Cela fait 7 ans qu’elle a créé sa crémerie. Aujourd'hui, Magali parvient à augmenter sa production régulièrement. Cependant elle ne profite (pas encore) de la pénurie actuelle des produits laitiers en raison du blocage des ports de France.
 
Elle a fait le choix de vendre en circuit court, du producteur au consommateur. De ce fait elle n’est pas suffisamment connue du grand public. Si la demande devient plus forte, elle se dit prête à augmenter sa production, "sans pour autant vendre mon âme", confie-t-elle. Re(voir) se reportage de Sangha Fagour et Fabienne Leonce

Intervient dans ce reportage Magali Clery gérante de Marjolait 

 

Reconversion professionnelle et cap vers le développement durable


C’est à la suite de la grève de 2009 que cette femme de caractère a décidé de se lancer dans la transformation de produits laitiers. Elle voulait ainsi démontrer que l’on peut produire des produits de qualité en Martinique, pas trop chers.

Titulaire d’un doctorat de physique chimie, elle va se former pendant quelques semaines dans le Cantal, le pays du fromage.
Yaourts
Yaourts fabriqués en Martinique. ©Pierre-Yves Honoré
Pour son installation, elle a investi 200 000 € à l’époque. Magali fait tout, toute seule dans son atelier. Parfois il lui arrive de traire ses brebis pour récupérer le lait.

Cette productrice passionnée se lance aussi dans une démarche de développement durable. Elle veut abandonner les pots en plastique et demande à tous les consommateurs de lui ramener les pots en verre.

Après des débuts difficiles, aujourd’hui, Magali arrive à vivre de sa production. D’ici à quelques semaines, elle envisage même de recruter son premier employé.
Publicité