Le personnel de la clinique Sainte-Marie souhaite la reprise de la structure

social
clinique Sainte-Marie
La clinique Sainte-Marie. ©Martinique la 1ère
Le personnel a débrayé lundi 7 décembre 2019 afin signifier haut et fort leur refus du plan de continuation soumis par l’actuel propriétaire de la structure, le groupe Kapa. Les salariés souhaitent que la structure soit prise en main par "des personnes en mesure de faire avancer la clinique"
Pour les salariés de la clinique Sainte-Marie, l'heure est grave. Certains avouent même n'avoir plus rien à perdre. En effet, ce mardi 8 janvier 2019 doit se jouer leur avenir sur décision du tribunal. Il sera question de permettre au groupe Kapa qui a repris la clinique en 2006 de poursuivre son activité au pas. 
 

Contre la continuation 


Selon les syndicats, la réponse est claire pour les salariés et c'est un "non" catégorique. 
Sur 250 salariés en 2006, ils ne sont plus que 171 désormais. La clinique a dû fermer sa maternité, le matériel n'est pas suffisant pour travailler correctement. 
Des conditions de travail très dégradées et des problèmes parfois basiques qui sont restés sans solutions après 13 ans de gestion du groupe. 

Demain matin (mardi 8 janvier 2019), les salariés resteront mobilisés. Une marche est prévue aux abords de la clinique. Ils ont également prévu d'être présents à l'énoncé de la décision du tribunal aux alentours de 14 heures au centre-ville de Fort-de-France.