martinique
info locale

Philippe Ponsar condamné à 30 ans de réclusion criminelle 

justice
Philippe Ponsar / Francette Pierre-Emile
Philippe Ponsar /Francette Pierre-Emile. ©RS
Le verdict est tombé en milieu de soirée ce vendredi 19 octobre. Philippe Ponsar, principal accusé dans le meurtre de Francette Pierre-Emile est condamné à 30 de réclusion criminelle dont une peine de sûreté de 20 ans.
À l'annonce du verdict, Philippe Ponsar n'a pas réagi et est resté impassible. Les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocat général et condamné le principal accusé à 30 de réclusion criminelle dont une peine de sûreté de 20 ans. Le verdict est tombé en milieu de soirée, peu avant 21h30 ce vendredi 19 octobre, après cinq jours de procès. 

Principal accusé dans cette affaire qui a bouleversé les Martiniquais, Philippe Ponsar a été reconnu coupable pour séquestration suivie de la mort de l'enseignante Francette Pierre-Emile en décembre 2014 à Fort-de-France. La thèse de l'enlèvement n'a pas été retenue.

"Je ne suis ni content ni mécontent. Je pense que justice a été faite et c'est ce qu'on demandait. On est satisfait de la décision. Je me fiais à la décision de l'avocat général. On est frustré de deux choses, de ne pas savoir jusqu'à maintenant pourquoi il l'a fait et comment il l'a fait. Mais au moins le procès est terminé et nous on souhaitait finir, fermer cette page et reprendre une vie normale. Ça a été très éprouvant pour nous ces cinq jours-là. Physiquement parce que ce sont des journées difficiles et bien évidemment mentalement parce qu’entendre tout cela n'est pas facile", Gérard Pierre-Emile, le mari de la victime. 

Selon maître Philippe Edmond-Mariette, il ira voir son client Philippe Ponsar dès samedi 20 octobre. "après une nuit de sommeil" afin de l'inviter à la réflexion et "faire le point avec lui pour savoir s'il accepte le verdict rendu par la cour d'assises". 
Publicité