martinique
info locale

Les planteurs de canne sont en souffrance à cause d’une météo défavorable

agriculture
Coupe de la canne
Planteur de canne à sucre dans la plaine du Galion à Trinité ©Martinique La 1ère
L’objectif de 40 000 tonnes de canne livrées à l’usine du Galion à Trinité sera difficile à atteindre. La fin de la récolte est repoussée de 15 jours à cause d'une météo très défavorable.
Les machines sont régulièrement à l’arrêt à cause de la boue, conséquence d'une météo incertaine depuis plusieurs semaines. Dans le bassin vallonné du Galion à Trinité, les ouvriers et les planteurs tentent de poursuivre la récolte en coupant la canne à la main, mais ils sont peu sereins.

Le taux de sucre a chuté...

À cette époque de l’année, la récolte aurait du être terminée. "Au départ les cannes étaient jaunes, maintenant elles sont reparties en végétation. Cela veut dire que le taux de sucre a chuté (…) Il n’y a plus de sucre dans la canne aujourd’hui", peste George Bocaly, le président des petits planteurs de Cuma "Malgré tout".

La saison est dure et la pression de l’usine est permanente en raison d’un approvisionnement d’une canne moins riche en sucre. "Il y a des années que les planteurs de canne sont en souffrance. Ce n’est pas seulement aujourd’hui qu’on interpelle tout le monde. Personne ne vient, on ne voit personne", se plaint un autre planteur de Trinité.
La récolte de canne à sucre est en péril en Martinique à cause de la météo. ©martinique
Les planteurs de la région de Trinité dénoncent aussi le démarrage tardif de l’usine de production d’énergie d’Albioma "car la saison devait démarrer en février, mais elle a été lancée fin mars", rappelle Victor Lessalle, le trésorier de Cuma "Malgré tout".
 
Publicité