publicité

Plus de 270 propositions pour construire la Martinique de demain

Après 6 mois de consultation dans le cadre des Assises des Outre-mer, le préfet vient de restituer plus de 270 propositions en vue de construire la Martinique de demain.

Le bilan des assises de l'Outre-mer en Martinique présenté par le préfet Franck Robine et Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif de la CTM © Préfecture Martinique
© Préfecture Martinique Le bilan des assises de l'Outre-mer en Martinique présenté par le préfet Franck Robine et Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif de la CTM
  • Bertrand Caruge
  • Publié le
Plus de 200 réunions entre octobre 2017 et mars 2018, pour plus de 270 propositions formalisées. La préfecture de Martinique se félicite d’une démarche de consultation tous azimuts, dans le cadre des Assises des Outre-mer. Le préfet Franck Robine en a fait une restitution auprès d’élus politiques et socioprofessionnels mardi 10 avril 2018 à la préfecture à Fort-de-France.
Le représentant de l'État a indiqué qu’au final, les propositions ont été organisées en 4 grands thèmes :
- créer un nouveau cadre règlementaire afin de relancer l’économie 
- investir dans des secteurs porteurs
- améliorer le bien-être de la population
- assurer une meilleure attractivité et une meilleure accessibilité de la Martinique.

"Évolution du cadre réglementaire et fiscal’’


(1) Par exemple, s’agissant du premier thème, il est préconisé de relancer les investissements avec l’appui d’une "évolution du cadre réglementaire et fiscal’’, mais aussi de (re)structurer des filières identifiées (tourisme, numérique, énergies renouvelables…), mettre en place des outils tels que des grappes d’entreprises, des pépinières thématiques, ou encore des centres de ressources dans le but de créer une plus grande synergie.

(2) Investir dans des filières porteuses, passerait par la valorisation sur place des richesses agricoles et marines. Préconisation de transformer le pôle agro ressources et de recherche en institut technique agro-industriel, et de construire une pépinière d’entreprises en agro-transformation.

(3) L’épanouissement de la population : remédier l’accélération du vieillissement, la transformation des structures familiales, la marginalisation croissante d’une frange des habitants, l’exode des jeunes...Il est proposé un observatoire de la jeunesse (outil de diagnostic, structure indépendante qui faciliterait également la mise en réseau des acteurs). 

Autre suggestion : améliorer et augmenter l’accès aux soins ; un exemple : mise en place d’un bus dentaire, étant donné que l’offre de soins bucco-dentaires est en deçà de celle proposée dans l’hexagone (42 praticiens pour 100 habitants en Martinique contre 53/100.000 habitants en France ).

(4) Dans la rubrique "meilleure attractivité et meilleure accessibilité", figurent les préconisations de créer une école de formation caribéenne à la gestion des risques, de construire des quartiers adaptés aux risques naturels (dont les risques littoraux) et pouvant accueillir des sinistrés climatiques ; de réaliser un aérodrome à Basse Pointe, et aussi évidemment, renforcer la lutte contre les trafics et la prévention de la délinquance ! Cela pourrait passer par exemple par l’installation de scanners à conteneurs sur le port de Fort-de-France.

Reste à faire un tri et obtenir les moyens


Cette synthèses de près de 300 propositions, présente quelques fois des projets déjà anciens, n’évite pas parfois d’enfoncer quelques portes ouvertes, tout en ayant le mérite de dresser un catalogue fourni de diverses préconisations, certaines pour le moins originales ou innovantes (et non forcément de solutions efficaces à 100%).

Restera à en faire un tri et surtout à obtenir les moyens adéquats afin de pouvoir réaliser assez rapidement celles qui auront été retenues par le gouvernement et son ministère des Outre-mer…

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play