Plus de 300 personnes manifestent à Fort-de-France pour une reconnaissance de l'impact du chlordécone sur la population

manifestation
Manifestation anti-chlordecone
31 associations réunies pour demander une reconnaissance des conséquences du chlordécone en Martinique ©Christophe Arnerin
31 associations, plus de 300 personnes, ont manifesté pacifiquement à Fort-de-France cet après-midi (samedi 7 novembre 2020) pour demander à l'État une reconnaissance de l'impact du chlordécone sur la population martiniquaise. 
Des syndicats, le collectif égalité, Doubout pou Lavi San Khlordékon, piès pestisid, Lyannaj pou Dépolyé Matinik...31 associations au total ont manifesté cet après-midi dans les rues de Fort-de-France et plus particulièrement devant la préfecture et le tribunal administratif. 
Manifestation anti-chlordécone
Les manifestants devant la préfecture à Fort-de-France. ©Xavier Chevalier
Les membres de ces associations demandent que l'État prenne en considération l'impact du chlordécone sur la population martiniquaise et plus précisément : 

♦Définir un vrai plan de dépollution des sols et milieux aquatiques 
♦La validation des protocoles de détoxication des personnes
♦Le contrôle systématique des points de vente et la traçabilité des aliments
♦L'attribution de terres en friches saines à des cultivateurs- ices
♦Le suivi médical de toutes les victimes
♦La poursuite des coupables et pas des protestataires
♦L'arrêt des LMR (Limites maximales de résidus)
♦La remédiation et la réparation des préjudices économiques 
♦La réorientation des aides vers l'agriculture nourricière sans pesticides
♦La cartographie officielle des terres agricoles avec la mention du taux de chlordécone.
Manifestations anti-Chlordécone
Manifestation anti-chlordécone à Fort-de-France en novembre 2020. ©Xavier Chevalier
Femmes manifestent
Les femmes en première ligne dans ce combat. ©Xavier Chevalier
Femmes manifestent
©Xavier Chevalier
Manifestation anti-chlordécone
©Xavier Chevalier